Quantcast

La Maison Blanche publie une carte d'Israël excluant le Golan et la Cisjordanie

Capture d'écran montrant une carte d'Israël à l'occasion du voyage de Trump le 22 mai 2017, excluant le Golan et la Cisjordanie
POTUS Abroad - Maison Blanche
Quant à la légende, elle indique la réunion prévue entre Trump et Abbas à Bethléem sous le titre Israël

Une vidéo publiée jeudi par la Maison Blanche, sur sa page Facebook, décrivant le trajet de la première tournée internationale du président américain Donald Trump, montre une carte d'Israël excluant le Golan et la Cisjordanie.

Dans la vidéo, une carte d'Israël est présentée selon les frontières datant d'avant la guerre des Six jours qui eut lieu en juin 1967. A l'issue de ce conflit qui a opposé Israël à l'Egypte, la Jordanie et la Syrie, l'Etat hébreu a annexé Jérusalem-Est, Gaza et le Sinaï, la Cisjordanie et le Golan.

Israël s'est depuis retiré du Sinaï et de la Bande de Gaza, mais pas du plateau du Golan ni de Jérusalem-Est, incluant la vieille ville, et préserve par ailleurs un certain nombre d'implantations au coeur de la Cisjordanie.

La communauté internationale, y compris toutes les administrations américaines précédentes, n'a jamais reconnu la souveraineté israélienne sur aucune de ces régions.

Mais de nombreux Israéliens pourraient être surpris de constater que l'administration actuelle des États-Unis, qui a réitéré à plusieurs reprises son soutien inébranlable et son amitié au gouvernement de droite israélien, aurait apparemment adopté la position générale selon laquelle Israël n'a pas de "droit sur ces territoires".

"J'espère qu'il ne s'agit que d'ignorance et non pas de ligne politique", a réagi vendredi la ministre israélienne de la Justice et membre du parti Foyer juif, Ayelet Shaked.

"Je me suis rendu ce matin au Mur des Lamentations. De fausses cartes et des propos scandaleux ont été publiés. Le Mur est à nous ainsi que le Mont du Temple et pour toujours. Shabbat Shalom", faisait savoir pour sa part, le ministre des Transports et du Renseignement, Israël Katz.

Néanmoins, la vidéo pourrait bien mettre en colère les Palestiniens aussi. Tandis qu'Israël est cartographié sans la Cisjordanie, la légende, elle, indique la réunion prévue entre Donald Trump et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Bethléem, sous le titre Israël.

M. Trump arrivera en Israël le 22 mai, ce qui coïncide avec le 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem suite à la Guerre des Six jours de 1967, qui sera commémorée mardi soir et mercredi prochain.

Commentaires

(3)
SOVLANI

Vous êtes en retard, Le Président des USA a établit une carte de son voyage qui ne ressemble pas à celle-ci, qui a été retirée, qui précise le voyage Jérusalem Israël! Merci de corriger votre information!

quand allez vous faire relire et relire vos articles truffés de fautes d'orthographe? 'Les cartes se "modifie" d'un pays à un autre.´

Peace60

les cartes se modifie d'un pays à un autrre

8Article précédentGrève de la faim: les factions armées gazaouies menacent d'attaquer Israël
8Article suivantIsraël approuve une série d'allègements économiques en Cisjordanie et à Gaza