Quantcast i24NEWS - La baisse d'électricité à Gaza pourrait entraîner une "explosion" (Hamas)

La baisse d'électricité à Gaza pourrait entraîner une "explosion" (Hamas)

La centrale électrique de Gaza
AFP
Abbas a réduit de 40% le montant des fonds transférés à Jérusalem pour la fourniture en électricité à Gaza

Le mouvement terroriste Hamas, au pouvoir à Gaza, a déclaré lundi que la décision d'Israël de réduire l'électricité pourrait entraîner une "explosion" dans l'enclave côtière.

La réduction des livraisons de courant, consécutive à "la demande de Mahmoud Abbas", est "une catastrophe" qui va affecter les Gazaouis dans toute leur vie quotidienne, a affirmé un porte-parole du Hamas, Abdellatif al-Qanoue, dans un communiqué.

Cette décision "précipite l'explosion dans la bande de Gaza", a-t-il ajouté sans préciser s'il parlait d'explosion sociale ou de nouvelle confrontation avec Israël.

Le cabinet de sécurité israélien a pris la décision dimanche d’accepter la demande du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas de réduire l'approvisionnement en électricité de la bande de Gaza pour faire pression sur le Hamas.

Cette décision intervient alors que plusieurs responsables israéliens, dont le chef d'état-major de l'armée Gadi Eizenkot, le responsable de la Direction du renseignement militaire Herzi Halevi et le coordonnateur des activités gouvernementales dans les Territoires, Yoav Mordechai, ont décrit lors d'une réunion ministérielle une aggravation de la situation économique et humanitaire à Gaza.

Ils on en outre mis l’accent sur le fait que de telles réductions d'approvisionnement en électricité devraient accélérer l’escalade de violences à Gaza vis-à-vis d’Israël.

La bande de Gaza s’approvisionne en électricité par le biais de la société israélienne Dor, mais n'a pas payé l'entreprise depuis plusieurs mois. Suite à une première crise énergétique il y a quelques mois, Gaza avait reçu un approvisionnement en carburant en provenance de la Turquie et du Qatar, épuisé depuis.

MOHAMMED ABED (AFP)

Il y a quelques semaines, Abbas a informé Israël qu'il réduirait de 40 % le montant des fonds transférés à Jérusalem pour la fourniture en électricité à Gaza dans le but d'exercer de fortes pressions sur le Hamas. Israël a répondu pour sa part que l'offre en électricité serait réduite en fonction des paiements reçus.

Actuellement, la majorité des Gazaouis reçoivent environ quatre heures d'électricité par jour, tandis que les dirigeants du Hamas bénéficient de l'électricité 24 heures par jour, et sept jours sur sept.

L'envoyé des Nations Unies au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a récemment averti que la crise de l'énergie à Gaza pourrait déclencher une explosion de violence, précisant qu'Israël, l'AP et le Hamas "ont tous des obligations vis-à-vis des résidents de Gaza".

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(1)

On ne peut être indifférent la misère. Les gazaouis ne sont pas responsables de leurs chefs. Bibi à la capacité de menacer les chefs et sous chefs, de mort par missile... pour forcer les chefs a éteindre (sinon la lumière), du moins le conflit à venir. Étonnant qu'on ne coupe pas le courant en hiver, mais en été , quand les esprits s'échauffent si vite. "Je suis Gaza" ces jours-ci.

8Article précédentBennett défend son projet de code d’Ethique dans les universités israéliennes
8Article suivantArrestation de deux Arabes israéliens soupçonnés de soutenir l'EI