Quantcast

Arrestation de deux Arabes israéliens soupçonnés de soutenir l'EI

Masked Arab youth during clashes with Israel Police in East Jerusalem neighborhood of Shuafat
AFP
Selon les enquêteurs du Shin Bet, ils ont fabriqué des engins explosifs improvisés (IED).

Les services de sécurité israéliens ont annoncé lundi l'arrestation de deux Arabes israéliens de 17 ans soupçonnés de soutenir l'État islamique (EI).

Les deux adolescents sont originaires du village arabe de Barta'a près de Haïfa (nord). L’identité des deux suspects n'a pas été divulguée car il s'agit de mineurs.

Les enquêteurs du Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, ont découvert que les suspects s'étaient inscrits à des cours religieux extrémistes, et suivaient l''État islamique sur les réseaux sociaux.

Il a également été constaté que l'un d'eux avait envisagé de rejoindre l'organisation terroriste en Syrie.

Ils ont tous deux prêté allégeance au leader de l'organisation terroriste, Abu Bakr al-Baghdadi, selon un communiqué de presse de la police israélienne.

"L'organisation Etat islamique s'efforce de véhiculer de la fausse propagande, de présenter une fausse image d'elle-même qui, d'une aventure religieuse et d'une bonne vie sous les préceptes de l'Islam, mais les enquêtes menées auprès des Israéliens de retour de Syrie et dl'Irak donnent une image inverse", poursuit le Shin Bet, cité par Arutz 7.

Selon les autorités israéliennes, une trentaine d'Arabes israéliens ont rejoint l'EI pour lutter contre le régime de Bachar al-Assad.

L'EI a perdu une série de batailles militaires, y compris près de sa capitale Raqa, en Syrie et près de Mossoul, en Irak.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa baisse d'électricité à Gaza pourrait entraîner une "explosion" (Hamas)
8Article suivantRamadan: Rivlin accueille les leaders arabes d'Israël pour la rupture du jeûne