Quantcast

Conférence de paix Haaretz: le ministre Bennett hué et traité de "nazi"

Naftali Bennett - 2012
AFP - Jack Guez
"Il vaut mieux une Jérusalem unifiée qu’un accord diplomatique", a affirmé Bennett

A l’occasion de la conférence annuelle sur la paix organisée lundi à Tel Aviv par le journal israélien Haaretz, le ministre de l’Education Naftali Bennett a suscité la colère de certains participants, se voyant hué par l’auditoire et qualifié de "nazi", ont constaté des journalistes i24NEWS.

Malgré l'orientation politique ouvertement à gauche du quotidien israélien, cette conférence a accueilli parmi les quelques centaines de participants, des responsables et journalistes de tous bords. "Des Arabes israéliens, des Juifs orthodoxes mais aussi des représentants de la droite, ont répondu présents notamment en raison l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche", a noté i24NEWS.

En démontre le logo l’édition 2017, représentant une colombe symbolisant la paix, arborant la célèbre coupe de cheveux et le costume du président américain.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Trump n'a pas caché ses intentions de parvenir à un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens et a multiplié les rencontres avec de potentiels partenaires des pays arabes susceptibles d'aider aux négociations.

I24NEWS

Plusieurs personnalités politiques notamment israéliennes et palestiniennes, étaient conviées à s’exprimer au cours de cette journée. Lors de son discours, Naftali Bennett, également chef de file du parti nationaliste de droite Foyer Juif, a provoqué de vives contestations.

"Il vaut mieux une Jérusalem unifiée qu’un accord diplomatique", a-t-il affirmé, s’attirant les huées du public.

"Près de 85% des gens qui sont ici ne sont pas d’accord avec ce que je viens de dire, mais 85% des Juifs du pays soutiennent ce que j’ai dit", a-t-il ajouté, se voyant ensuite pris à partie à la fin de son allocution, par une participante à l’accent britannique.

"Je pense que vous êtes l’homme politique le plus dangereux que n’a jamais, jamais connu ce pays", a-t-elle dénoncé, selon un enregistrement publié sur Twitter par un journaliste de la chaîne de la Knesset.

"Vous êtes un nazi et vous êtes le politicien le plus horrible que ce pays a jamais connu", a-t-elle martelé.

A gauche, l’ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni a affirmé que les implantations représenteront un problème pour l’avenir. Même constat pour le leader de l’opposition Yitzhak Herzog qui a déclaré de son côté que "contrôler un autre peuple abîme Israël".

Des représentants de l’Union européenne ont eux aussi appelé Israël à sortir de Cisjordanie, conformément aux positions défendues par la communauté internationales, soulignant que ce geste "améliorerait les relations entre les chancelleries européennes et l’Etat hébreu".

Par ailleurs, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, convié par les organisateurs de la conférence, a transmis un message vidéo dans lequel il appelle Israël à "mettre fin à l’occupation". Le dirigeant palestinien avait déjà assisté en personne à cette conférence dans de précédentes éditions.

Malgré l’initiative, et les espoirs relancés par la persistance de l’administration Trump, cette conférence de paix annuelle s’est achevée avec le sentiment que "les responsables campent sur leurs positions concernant le conflit israélo-palestinien", ont constaté les journalistes i24NEWS.


Israël: point sur la conférence annuelle du... by i24news-fr

Commentaires

(5)

La gauche n'a plus de limite et a trahi toutes ses valeurs et en fait la preuve tous les jours. Bennet exprime une opinion et revendique l'unité de Jérusalem. En quoi cela est un discours extrémiste ? Les Palestiniens aussi revendique Jérusalem. Il y a un conflit, point. Une revendication n'est pas extrémiste. La gauche n'a que cet argument (traité la droite de nazi) car tous les autres arguments (legitimité historique, religieuse, démographique, démocratique, juridique) donnent raison à la revendication qu'exprime Bennet.

Hannibal

Très bon le journal haaretz Ils luttent au moins contre ces supporters d'extrêmes droites que sont certains lecteurs ici mais qui se pensent bien pensants

goliat

Le HAARETZ !!! Regardez les journalistes qui y travaillent Amira Haas vit à Ramallah GIDEON Levy à une haine envers ses frères et sœurs des territoires. Je vous prie de ne pas censurer ils faut que le monde sache qui est réellement ce journal HAARETZ

goliat

Courage BENNET tu es un des meilleurs ministre de cette coalition Que D. Te garde

Pk c'est un Isaac rabbin qui se fait toujours assassiné et pas un bennet?

8Article précédent"La crise humanitaire à Gaza pourrait déclencher une nouvelle guerre" (Mladenov)
8Article suivantJérusalem: une femme dénudée arrêtée devant le Mur des Lamentations