Quantcast

Berne et La Haye suspendent le financement au profit d'ONG palestiniennes

Square à Ramallah au nom de la terroriste palestinienne Dalal Mughrabi, le monument représentant l'Etat d'Israël actuel
Capture PMW
La Norvège et le Danemark ont été les premiers à suspendre les dons destinés à des ONG controversées

Les Pays-Bas et la Suisse ont décidé de suspendre leur financement à des ONG palestiniennes favorisant la haine, le racisme, l'antisémitisme et l'incitation anti-israélienne, a annoncé mercredi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

En premier lieu, les Pays-Bas ont pris la décision de suspendre totalement le transfert de fonds destinés à un centre de femmes palestiniennes glorifiant les actes de la terroriste Dalal Mughrabi, responsable de la morts de plusieurs israéliens dont des enfants.

Cette décision a été suivie par ailleurs d'une initiative hollandaise qui vise à reconsidérer le financement d'autres ONG palestiniennes jugées hostiles à Israël.

De son côté, la Suisse a également décidé de suspendre le financement destiné à plusieurs ONG palestiniennes après que le Parlement ait obligé le gouvernement helvétique à revoir sa politique.


 

Le mois dernier, la Norvège a exigé de l'Autorité palestinienne à rembourser son aide financière destinée au centre controversé Dalal Mughrabi.

"La Norvège ne permettra pas d’être associée à des institutions qui utilisent le nom de terroristes de cette manière. Nous n'accepterons pas que l’aide financière norvégienne soit utilisée à ces fins" a déclaré le ministre norvégien des Affaires étrangères, Borge Brende.

Par ailleurs, le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a décidé de rompre les liens de l'ONU avec ce centre.

Le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, a quant à lui ordonné un examen des dons de son gouvernement destinés aux organisations non gouvernementales de l'Autorité palestinienne et a précisé que Copenhague n'approuvera aucun nouveau financement jusqu'à nouvel ordre.

Commentaires

(5)

tous cas mouvements de non transfert de fonds et ces demandes de remboursement sont le fait de pays d'Europe du nord ,les proches alliés des usa et non des pays d'Europe du sud dont la france fait partie la France se singularise par ses velléités de leadership et par sa volonté d'être un acteur incontournable dans tous les processus au proche et au Moyen-Orient... à force de faire le grand écart on se fait une déchirure à l'entrejambe.. grâce au travail de la diplomatie agressive des usa et de cette merveilleuse Mme Halen les arabes semblent faire profil bas.le travail de fond et la persévérance de la diplomatie Israélienne porte ses fruits et ,cela n'est pas fini les choses changent imperceptiblement .Chers Amis portez vous tous bien. Aaretz.

SOVLANI

Bien entendu la France fait l'autruche et va plutôt s'occuper du pauvre Qatar mis en quarantaine par les principaux pays Arabes, le besoin d'argent pour aider ce pauvre peuple inventé!

yessongs

il était temps. mais il y a encore du boulot

OPopov

Et la France que fait-elle ?

Danstern

et le reste ?

8Article précédentRivlin appelle le monde à reconnaître la souveraineté d'Israël sur le Golan
8Article suivantL'émigration française en Israël: difficultés administratives et "aliyah Boeing"