Quantcast i24NEWS - Israël s'apprête à signer un accord commun avec l'agence Europol

Israël s'apprête à signer un accord commun avec l'agence Europol

A Europol police agent looks at the onscreen logo of a new website launched by Europol at the Europol headquarters in The Hague on May 31, 2017
Jan HENNOP (AFP)
L'accord permettrait le partage de renseignements entre les forces de sécurité israéliennes et l'UE

Israël est au début du processus de signature d'un accord commun entre la police israélienne et Europol, l'agence d'application de la loi de l'Union européenne, a rapporté dimanche le site Walla.

L'accord permettrait le partage de renseignements entre les forces de sécurité israéliennes et l'UE.

Cependant, il est stipulé qu'Europol n'utilisera pas les informations recueillies au-delà de la Ligne verte, conformément à la politique de l'UE qui vise à ne pas reconnaître aucun territoire pris par Israël en 1967.

Cette clause pourrait éventuellement poser problème, en particulier en ce qui concerne les informations provenant de Jérusalem-Est se trouvant à l'extérieur des frontières de 67.

Les sources européennes ont déclaré à Walla que le libellé de l'accord n'a pas encore été finalisé car l'Union européenne attend que les Israéliens approuvent un projet final qui a été envoyé à Jérusalem il y a environ six mois.

L'initiative d'Europol vise à redoubler d'efforts pour lutter contre une montée mondiale du terrorisme.

"Les discussions avec Europol ne sont aucunement retardées et se déroulent sur plusieurs canaux différents laissant une large gamme d'options ouvertes à la collaboration", a déclaré un porte-parole de la police israélienne.

D’après une source politique israélienne citée par Walla, l'accord aurait déjà été approuvé par le ministère israélien des Affaires étrangères et ce dernier améliorerait la capacité d'Israël à lutter contre le terrorisme et la criminalité.

Europol coordonne le partage d'informations et l'application de la loi entre 28 pays européens afin de lutter contre le terrorisme et la criminalité.

Quelque 40 000 enquêtes par an concernant des activités terroristes, de contrebande de stupéfiants, de cyberattaques et de crime organisé sont ouvertes par Europol, qui a des accords communs avec 15 autres pays, dont les États-Unis, le Canada et la Suisse.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(3)

d'après votre article, tous les renseignements collectés et transmis par Israël et qui concernent la vielle ville de Jérusalem et les territoires palestiniens administrés ne seraient pas pris en compte ,quelle blague! car ce qui compte au sujet d'un renseignement, c'est sa valeur à l'exclusion de toute autre considération. Avons nous vraiment besoin de cette coopération? Aaretz.

Danstern

Je ne vois aucun miracle. qu'est ce qui vous dit que l'Europe tient tant à résoudre le problème du terrorisme d'un certain bord.

Lag b'omer

En lisant cela, ça confirme une plaisanterie de plus qui me fait doucement rire.... c'est vraiment miraculeux

8Article précédentAttentat à Jérusalem: Israël conteste la couverture de la BBC
8Article suivantLégislatives: le député sortant Meyer Habib réélu, vote plébiscite en Israël