Quantcast i24NEWS - L'ex-Premier ministre emprisonné Ehud Olmert hospitalisé après un malaise

L'ex-Premier ministre emprisonné Ehud Olmert hospitalisé après un malaise

Ehud Olmert à la sortie du tribunal le 29 décembre 2015 à Jérusalem
GALI TIBBON (POOL/AFP/Archives)
Les médecins ont évoqué une attaque cardiaque

L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, qui purge une peine de prison de 27 mois pour corruption, a été hospitalisé mardi après des douleurs à la poitrine, ont rapporté des sources médicales et pénitentiaires.

Chef du gouvernement de 2006 à 2009 et âgé de 71 ans, Ehud Olmert emprisonné depuis février 2016, est le premier ex-chef de gouvernement israélien à purger une peine de prison.

"Il a été hospitalisé après s'être plaint de douleurs à l'épaule et à la poitrine. Il subit des examens médicaux complets", a déclaré la porte-parole de l'hôpital Sheba Tel Hashomer, près de Tel-Aviv.

Un porte-parole du service pénitentiaire israélien a confirmé que M. Olmert avait quitté la prison de Ramlé, entre Jérusalem et Tel-Aviv, pour être hospitalisé.

Cette annonce survient alors que M. Olmert est au centre d'une polémique après une perquisition de la police la semaine dernière dans les bureaux de son éditeur pour saisir les manuscrits de ses mémoires, qu'il est en train d'écrire.

La police a confisqué les documents dans les bureaux de Yediot Books, maison d'édition appartenant au quotidien à grand tirage Yediot Aharonot, considéré comme critique vis-à-vis du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Le ministère de la Justice a indiqué dimanche que certains des passages des mémoires de M. Olmert contiendraient des informations classifiées "susceptibles de porter gravement atteinte à la sécurité de l'Etat".

Selon le Yediot Aharonot, lors de sa perquisition, la police a aussi saisi le manuscrit d'un livre que le journaliste Ben Caspit, considéré comme un critique virulent de M. Netanyahou, est en train d'écrire sur le Premier ministre, ainsi que le manuscrit d'un ouvrage de l'ex-ministre de la Défense Moshé Ya'alon, considéré comme un adversaire politique de M. Netanyahu.

Toujours selon le quotidien, la police a perquisitionné le domicile de l'éditeur qui travaille sur les mémoires de Ehud Olmert pour Yediot Books.

De nombreux commentateurs ont dénoncé l'action de la police, Ben Caspit estimant dans le Yediot Aharonot qu'elle relevait "des actes d'un régime sans foi ni loi dans un état totalitaire".

Ehud Olmert a demandé une réduction de peine et un comité doit se prononcer sur le sujet le 29 juin.

Commentaires

(2)

Si on libère OLMERT on libère MOSHE KATSAV !!

Honte à ces hommes Comportements affreux

8Article précédentRencontre rare avec un requin-baleine au large des côtes israéliennes
8Article suivantAttentat/Jérusalem: la mère d'un des terroristes arrêtée pour appel au meurtre