Quantcast

Israël: l'Autorité de cyber-défense entend lutter contre l'ingérence électorale

Un message apparaît sur un écran d'ordinateur prévenant l'utilisateur d'une cyberattaque, le 27 juin 2017 à Geldrop, aux Pays-Ba
Rob Engelaar (ANP/AFP)
L'Autorité travaillera en coordination avec le Comité central électoral

L'Autorité nationale israélienne pour la cyber-défense a récemment élaboré un plan pour empêcher les attaques informatiques visant à perturber les élections, rapporte Haaretz jeudi.

Cette initiative a été prise suite aux allégations de la communauté du renseignement américain accusant la Russie de s'être ingérée dans les dernières élections américaines, et suite aux attaques informatiques durant les élections françaises.

D'après le quotidien israélien, l'Autorité travaillera en coordination avec le Comité central électoral et émettra des lignes directrices sur l'identification et la prévention de tentatives de piratage.

Le chef d'état-major de l'armée israélienne Gadi Eizenkot, a récemment averti qu'il pourrait y avoir des tentatives d'ingérence dans le processus démocratique du pays par le biais d'attaques cybernétiques.

AFP

Eizenkot aurait recommandé à la Commission des Affaires étrangères et de Défense de la Knesset que les cyberattaques dans le monde soient étroitement surveillées - non seulement les tentatives d'interférence dans les processus démocratiques, mais aussi les attaques contre les infrastructures.

Il a par ailleurs mis en garde contre les attaques directes contre les systèmes de vote mais aussi les tentatives de manipulation des électeurs via des sites internet et les réseaux sociaux.

Les agences de renseignement américaines ont conclu que le gouvernement russe a bien tenté de favoriser l'élection de Donald Trump.

Leur rapport conjoint publié en janvier indique que le renseignement militaire russe (GRU) est entré "dans les comptes emails personnels de responsables du parti démocrate" et a "exfiltré de larges volumes de données".

Commentaires

(0)
8Article précédent"Ne négociez pas avec le Hamas pour libérer mon fils" (père d'un détenu à Gaza)
8Article suivantBordure protectrice: Netanyahou promet de ramener les corps des deux soldats