Quantcast

Jérusalem: deux policiers israéliens tués dans une attaque terroriste


Les autorités israéliennes ont fermé temporairement le Mont du Temple aux visiteurs

Deux policiers israéliens ont été tués et un autre blessé vendredi dans une attaque à l'arme à feu à la porte des Lions près de la vieille ville de Jérusalem, a indiqué la police.

Les noms des deux policiers tués, le sergent-major Hail Stawi âgé de 30 ans et de Kaamil Shanan âgé de 22 ans, ont été autorisés à la publication par la police en fin de matinée indiquant que leurs funérailles auront lieu dans le courant de la journée.

Suite à l'annonce, Nir Barkat, le maire de Jérusalem a présenté ses "plus sincères condoléances aux familles des deux policiers tués en protégeant la vie des citoyens".


Attentat de Jérusalem: les terroristes... by i24news-fr

"Trois terroristes sont arrivés à la porte des Lions et ont ouvert le feu sur des policiers avant de s'enfuir vers les mosquées sur le Mont du Temple", a indiqué la police dans un communiqué.

"Une course poursuite a eu lieu et les trois terroristes ont été neutralisés", ont affirmé les forces de sécurité.

Quelques heures avant l'attentat, l'un des terroristes, accompagné de l'un de ses complices, a publié une photo sur son compte Facebook depuis l'esplanade des Mosquées avec la légende : "le sourire de demain sera plus beau".

Les trois terroristes, des arabes israéliens originaires d'Umm al-Fahm au nord d'Israel, ont été indentifiés comme Mohammed Ahmed Mohammed Jabarin, 29 ans, Hamed Abd al-Latif Mohammed Jabarin, 19 ans et Ahmed Muhammad Jabarin, 19 ans, a précisé la police.

D'après le Shin Bet, le service de sécurité israélien, les terroristes n'avait aucun antécédent judiciaire.

Suite à l'attaque, les autorités israéliennes ont décidé de fermer temporairement le Mont du Temple et d'interdire les prières à la mosquée al-Aqsa pour des raisons sécuritaires.

"L'attaque d'aujourd'hui était extrêmement grave et a dépassé toutes les lignes rouges. L'enquête est en cours. Nous devrons cependant réévaluer tous les arrangements sécuritaires au Mont du Temple et dans ses environs'', a déclaré le ministre israélien de la sécurité publique Gilad Erdan.

La fermeture du site et l'interdiction de la prière, une première depuis des décennies, ont provoqué l'indignation de l'Autorité palestinienne qui a appelé les Palestiniens à se rendre à la "mosquée al-Aqsa", jugeant la décision de Jérusalem d'"incitation israélienne grave".

Le chef de l'opposition israélienne, le député travailliste Yitzhak Herzog, a qualifié l'attaque de "gravissime et douloureuse" ajoutant qu'il soutient les forces de sécurité et "prie pour le rétablissement des blessés".

De son côté, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a tenu une réunion d'urgence avec le ministre de la Défense Lieberman, le ministre de la sécurité publique Gilad Erdan, le coordinateur des activités dans les Territoires Yoav Mordechai et le chef d'état-major Gadi Eizenkot.

Le Hamas, l'organisation terroriste palestinienne qui contrôle la bande de Gaza a publié un communiqué suite à l'attaque qualifiant cette dernière de "réponse naturelle à la terreur israélienne et à la dégradation de la Mosquée al-Aqsa".

Israel Police

"Cette attaque met davantage en évidence la poursuite de l'Intifada et l'unité de notre peuple" conclu le communiqué.

Le mois dernier, une policière israélienne âgée de 23 ans a été tuée dans une attaque au couteau à la porte de Damas, une des entrées de la Vieille ville de Jérusalem.

L'attaque est survenue alors que des dizaines de milliers de Palestiniens de Jérusalem-Est et de Cisjordanie assistaient à des prières sur le site de la mosquée Al-Aqsa, à l'occasion du troisième vendredi du mois de jeûne du ramadan.

Commentaires

(0)
8Article précédentAttaque/Jérusalem: Abbas exprime "son rejet de tout acte de violence"
8Article suivantDes milliers de personnes ont assisté aux funérailles des 2 policiers israéliens