Quantcast i24NEWS - Attaque/Jérusalem: Abbas exprime "son rejet de tout acte de violence"

Attaque/Jérusalem: Abbas exprime "son rejet de tout acte de violence"

Photo-montage de portraits du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (d) et du président palestinien Mahmoud Abbas
AFP
Plusieurs diplomates et hommes politiques ont réagi à l'attentat terroriste qui a eu lieu au Mont du Temple

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien se sont entretenus par téléphone suite à l'attaque perpétrée à Jérusalem vendredi, a indiqué l'agence de presse palestinienne Wafa.

Deux policiers israéliens ont été tués et un autre blessé vendredi dans une attaque à l'arme à feu à la porte des Lions à l'entrée de la vieille ville de Jérusalem.

Le président Abbas a condamné "l'incident" et a exprimé "son rejet de tout acte de violence d'où qu'il vienne, particulièrement dans les lieux de cultes", a rapporté Wafa.

En réponse, le Premier ministre israélien "a appelé au calme" et a répété à l'Autorité palestinienne qu'Israël était engagé à maintenir le statu quo sur le Mont du Temple de Jérusalem.

Il a en outre demandé à disperser la foule rassemblée à Umm al-Fahm (nord), en hommage aux trois terroristes, originaires de la ville, et abattus après l'attentat.

Netanyahou a également annoncé que le Mont du Temple sera progressivement réouvert dimanche à tous les visiteurs, après que les autorités israéliennes ont décidé vendredi d'interdire les prières à la mosquée al-Aqsa pour des raisons sécuritaires.

Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a pour sa part fait savoir que "celui qui transforme un sanctuaire en une scène d'attentat terroriste, commet un acte méprisable dans le but d'enflammer les relations entre les différentes confessions, et de déstabiliser l'Etat d'Israël et la région".

Thomas COEX (AFP)

"L'Etat d'Israël continuera de se battre avec détermination, force et sans compromis contre les terroristes, ceux qui les envoient et ceux qui les incitent", a-t-il insisté.

"Je tiens à encourager Tsahal, la police israélienne et d'autres forces de sécurité courageuses dans leur lutte quotidienne contre le terrorisme. Je participe au chagrin des familles de Hail Stawi et Kaamil Shanan, les policiers qui ont été tués dans l'attaque terroriste ce matin", a également indiqué Lieberman.

Condoléances après une "attaque méprisable"

Par ailleurs, plusieurs autres diplomates et hommes politiques ont réagi à l'attentat terroriste qui a eu lieu plus tôt dans la matinée.

Le chef de l'opposition israélienne, le député travailliste Yitzhak Herzog, a été l'un des premiers à s'exprimer, qualifiant l'attaque de "gravissime et douloureuse" et ajoutant qu'il soutient les forces de sécurité et "prie pour le rétablissement des blessés".

Le président israélien Reuven Rivlin a ensuite présenté ses condoléances aux familles des victimes - le sergent-major Hail Stawi âgé de 30 ans et de Kaamil Shanan âgé de 22 ans - déclarant que "nous devons la vie aux fils que nous avons perdus".

"Nos cœur se tournent vers les familles endeuillées en ces temps difficiles, et nous prions pour le rétablissement de celui qui a été blessé", a-t-il dit.

"L'Etat d'Israël défendra sa souveraineté et ses citoyens de main ferme, de même qu'il ne laissera personne provoquer une guerre sanglante dans la région", a-t-il réitéré.

L'ambassadeur américain en Israël, David Friedman, a quant à lui exprimé son émoi sur son compte Twitter, où il a écrit: "Choqué et horrifié par l'attaque méprisable", et a précisé que "le terrorisme doit être condamné par tous et vaincu. Nous prions pour les victimes".


"Leur mémoire à jamais gravée dans nos cœurs"

Dès l'annonce de l'attentat, Benyamin Netanyahou a tenu une réunion d'urgence avec le ministre de la Défense Lieberman, le ministre de la sécurité publique Gilad Erdan, le coordinateur des activités dans les Territoires Yoav Mordechai et le chef d'état-major Gadi Eizenkot.

"Au nom de tous les citoyens d'Israël, je voudrais présenter mes plus sincères condoléances aux familles des policiers Hail Stawi et Kaamil Shanan, assassinés dans l'attaque terroriste infâme perpétrée aujourd'hui sur le Mont du Temple à Jérusalem", a-t-il déclaré.

"Hail, 30 ans originaire de Majar, a servi dans l'unité de la police des frontières et ensuite rejoint le service permanent du Mont du Temple. Il laisse derrière lui sa femme, un enfant de trois semaines, ses parents et ses trois frères et sœurs", a précisé le Premier ministre.

Et d'ajouter que "Kamil, 22 ans originaire de Horfish, a rejoint la police il y a sept mois et a également servi dans l'unité du Mont du Temple. Il laisse derrière lui ses parents, un frère et trois sœurs".

"Je salue leur courage. Leur mémoire sera à jamais gravée dans nos cœurs", a assuré Netanyahou.

Deux policiers israéliens ont été tués et un autre blessé vendredi dans une attaque à l'arme à feu à la porte des Lions près de la vieille ville.

Quelques heures avant l'attentat, l'un des terroristes, accompagné de l'un de ses complices, a publié une photo sur son compte Facebook depuis l'esplanade des Mosquées avec la légende : "le sourire de demain sera plus beau".

Commentaires

(3)

TAQIYA islam (allez voir sur google) si ils ne sucrent pas encore mon commentaire. Aaretz.

Damran

En quelle langue ce champion du double langage a-t-il fait sa déclaration ? Quelqu'un lui a-y-il demandé les montants qu'il allait verser aux familles des assassins ? Si des arabes avec passeport israélien se mettent à tuer d'autres Israéliens, le sujet risque de devenir hautement inflammable...

Yes

Ce qui compte est ce qu'il dira ou fera dire par ses sbires à son peuple. C'est la qu'est le vrai message. Et c'est aussi les actions concrètes qu'il va entreprendre. Les mots pour l'Occident n'ont aucune valeur.

8Article précédentBordure protectrice: Netanyahou promet de ramener les corps des deux soldats
8Article suivantJérusalem: deux policiers israéliens tués dans une attaque terroriste