Quantcast i24NEWS - Attaque/Jérusalem: Israël envisage de détruire les maisons des trois terroristes

Attaque/Jérusalem: Israël envisage de détruire les maisons des trois terroristes

A photo posted to a Facebook account attributed to one of the assailants shows a selfie in front of the Temple Mount dated hours before the attack on June 14, 2017
Capture (Facebook)
"Nous constatons une augmentation des appels visant à soutenir ces terroristes"

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a déclaré dimanche qu'il allait envisager de détruire les maisons des terroristes israélo-arabes, suite à l'attaque meurtrière qui a coûté la vie à deux Israéliens au mont du Temple à Jérusalem.

L'attaque qui a causé la mort du sergent-major Hail Stawi et de l'adjudant Kaamil Shanan a eu lieu peu après 7 heures du matin vendredi, lorsque trois terroristes arabes israéliens ont ouvert le feu sur un groupe d'agents de police dans une allée située aux abords du Mont du Temple.

Erdan a déclaré que la décision de démolir les maisons relève de la question qui consiste à savoir si le "phénomène" du terrorisme est susceptible de persister au sein d'une communauté, qui dans ce cas concerne les Arabes-israéliens, a rapporté le site Ynet.

Israël conduit une politique de dissuasion, laquelle permet la destruction des maisons des terroristes palestiniens qui commettent des attaques contre des Israéliens. Or, dans le cas d'attentats perpétrés par des extrémistes juifs contre des Palestiniens, l'Etat refuse généralement de démolir les maisons des extrémistes.

"C'est la raison pour laquelle la Cour suprême de justice a décidé de ne pas démolir les maisons des terroristes juifs, car ce type de terrorisme n'est pas un phénomène qui reçoit un large soutien de la part du public", a-t-il indiqué, se référant au rejet début juillet de la pétition déposée par la famille de Mohammed Abu Khdeir, un adolescent palestinien brûlé vif en juillet 2014, réclamant la démolition des maisons des terroristes auteurs du meurtre.

Le bureau du procureur général avait déjà informé en mars dernier que les maisons des terroristes ne seraient pas détruites. Cette position pourrait toutefois être reconsidérée à l'avenir en cas d'"augmentation soudaine" des attaques terroristes juives, avait alors indiqué le procureur général.

Aussi, "étant donné que nous constatons une augmentation des appels visant à soutenir ces terroristes (arabes-israéliens), et que la probabilité que d'autres suivent leur exemple, nous devrons également envisager la démolition de leurs maisons", a déclaré M. Erdan.

Le ministre israélien de la Sécurité publique a par ailleurs déclaré que selon lui la majorité des citoyens arabes d'Israël sont respectueux des lois et ne s'opposent pas à la présence de la police dans leurs communautés, en raison précisément des "éléments extrémistes, violents et incitatifs".

Erdan et le président Reuven Rivlin ont également critiqué les députés arabes-israéliens pour ne pas avoir condamné immédiatement l'attaque au mont du Temple, avant même que le Royaume de Bahreïn, l'État du Qatar ainsi que la Jordanie ne critiquent la décision des autorités israéliennes de fermer temporairement le site et d'interdire les prières à la mosquée al-Aqsa, pour la première fois depuis 1969.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(7)

Glouni est une mongole. Les terroristes juifs doivent avoir les mêmes sanctions que les terroristes palestiniens. Vous ne voyez pas que ce sont les injustices qui créent des problèmes. !!! Aveuglés

Israël envisage de détruire les maisons des terroristes. Je suis rassuré.

goliat

Malheureusement Les arabes ont une autre façon de penser. Nous sommes des mécréants et à ce titre nous sommes moins que rien Donc pour eux Les juifs ne comptent pas sans oublier que le paradis Les attends Alors on peut comprendre la lenteur de la cour suprême qui mets du temps à imposer ce que la Knesset adopte Une seule solution renvoyer toute la famille di terroriste hors d Israel

glouni

Il y a peut-être être une exception, les soldats de Tsahal peuvent prier avec une arme sur l épaule parce qu ils n ont pas le choix. Ils sont toujours dans la légitime défense.Et je peux le prouver. Comment et pourquoi. Parce qu' Israël est un pays avec beaucoup de distractions, il est joli à voir...Il y a des restaurants, des cafés, des places, des cinémas, des parcs..Bref à choisir les soldats préféreraient nettement se divertir de multiples façons ( en faisant du sport, étudiant à l universite, ..) plutôt que d être obligés de porter un uniforme sous la chaleur, de porter un casque, parfois, de porter une arme encombrante et d être en alerte permanente. Donc s ils sont obligés de le faire c est parce que choix ne leur ait pas accordé. A l inverse, les terroristes pourraient s ils en avaient le loisir sans bourrage de crâne, (pression constante des leadeurs-lâches qui se cachent dès que la situation dégénère), draguer les filles ou réparer des voitures sourire, etudier, construire leur vie bref s occuper autrement que d aller se faire tuer pour une soi-disant cause. Cause qui est comparable à une distribution gratuite de cercueils.!!

glouni

ne leur est

glouni

Il y a une incohérence. Ceux qui ont commis cette attaque terroriste l ont commis au nom d une idéologie. La profanation grave de la religion motive, en réalité, ce type d attaque Le lieu n est pas choisi au hasard. Or il est censé être un lieu de prières. Ainsi, ils profanent l esprit de la mosquée. Lieu de prières. Autrement dit quand un fidèle prie il le fait sans couteau, pistolet, .. . Ceux qui ont mis des armes de mort dans un lieu dit saint, profane ce lieu. Le Créateur du ciel et de la terre n a écrit nul part qu' il fallait prier avec un Coran dans une main et un couteau dans l autre ! Enfin, je présume. Quand on prie on dépose les armes au sens propre et au sens figuré.

Il faut leur ôter la nationalité israélienne (pour ceux qui restent en vie) et Les expédier à Gaza après avoir purgé leurs peines.

8Article précédentLe Waqf accuse Israël d’avoir "pris le contrôle" du mont du Temple
8Article suivantJérusalem: un accrochage à la fin de la prière de centaines de musulmans