Quantcast

Scandale des sous-marins: Miki Ganor accepte de comparaître en tant que témoin

German-made Dolphin submarine sold to Israel, reported to be nuclear-capable
AFP
Plusieurs suspects sont déjà soupçonnés de corruption, de fraude et de blanchiment d'argent

L'ancien représentant local du groupe allemand ThyssenKrupp, Miki Ganor, accepte de comparaître en tant que témoin de l'accusation dans l'affaire des sous-marins allemands, ont rapporté vendredi les médias israéliens. 

Le suspect Miki Ganor impliqué dans le scandale des sous-marins, mettant le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou dans la tourmente, "pourrait devenir un témoin de l'accusation", avait indiqué en début de semaine Channel 2.

Début juillet, six suspects, dont un proche du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, ont été emmenés pour interrogatoire dans le cadre de l'enquête des sous-marins allemands.

Ils sont soupçonnés de corruption, de fraude, d'infractions fiscales et de blanchiment d'argent, dans un dossier qui permettrait à l'Allemagne de vendre trois sous-marins à Israël, a précisé la police.

En effet, en février dernier, le bureau du procureur de l’Etat a ouvert une enquête pénale sur l’affaire dite "cas 3000", contre l’avocat personnel de Benyamin Netanyahou, Me David Shimron, soupçonné d’avoir tenté d’influencer des accords d’achats.

Me Shimron, également représentant du groupe ThyssenKrupp, le constructeur naval allemand, est soupçonné d’avoir fait pression sur le ministère de la Défense pour ces achats contre des honoraires avantageux.

Or il est aussi le représentant en Israël de l'homme d'affaires israélien Miki Ganor, agent du groupe allemand qui doit construire ces sous-marins.

Malgré la polémique, le Conseil national de sécurité de l'Allemagne a approuvé la vente de trois sous-marins supplémentaires à Israël, mais avec une réserve selon laquelle l'accord sera annulé si les allégations de corruption sont avérées.

Il s'agit d'une transaction d'un montant de 1,5 milliard de dollars (1.3 milliards d'euros) qui permettrait à Israël d'acquérir trois sous-marins Dolphin du constructeur allemand ThyssenKrupp, qui devraient remplacer les anciens modèles de l’armée, et posséder des capacités nucléaires.

Netanyahou n'est quant à lui pas considéré comme suspect mais seulement comme témoin.

Commentaires

(1)
alain pourcent

scandale ? quel scandale ? c'est tout à l'honneur de M. Netanyahu d'avoir acheté ces sous-marins. Pour la défense d'Israël, il ne faut pas regarder à la dépense. Je souhaite que M. Netanyahu en achète autant qu'il estimera nécéssaire de le faire.

8Article précédentIsraël: l'ambassadeur US rend visite aux familles des policiers assassinés
8Article suivantAbbas exhorte les USA à "intervenir urgemment" pour faire pression sur Israël