Quantcast i24NEWS - Jérusalem: des Palestiniens jettent des pierres sur la police israélienne

Jérusalem: des Palestiniens jettent des pierres sur la police israélienne

Mustafa Barghouti à Jérusalem
i24NEWS
Un ancien candidat à la présidence de l'AP a été transporté à l'hôpital Al-Makassed à Jérusalem-Est

Plusieurs dizaines de Palestiniens ont bloqué lundi soir une route près de la vieille ville de Jérusalem, lesquels ont jeté des pierres et d'autres objets au moment où des policiers les dispersaient, a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

Des sources médicales palestiniennes ont affirmé que onze personnes avaient été soignées après avoir été blessées par des balles en caoutchouc. "Des dizaines d'autres ont inhalé du gaz lacrymogène", a ajouté le Croissant-Rouge palestinien.

Suite aux altercations, l'ancien candidat à la présidence de l'Autorité palestinienne, Mustafa Barghouti, a été touché à la tête par une balle en caoutchouc et a été transporté à l'hôpital Al-Makassed à Jérusalem-Est.

L'incident est survenu après qu'Israël a décidé d'installer des détecteurs suite à une attaque à l'arme à feu vendredi dans la vieille ville de Jérusalem au cours de laquelle deux policiers israéliens ont été tués par trois Arabes israéliens.

Après l'attaque anti-israélienne, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait pris la décision exceptionnelle d'interdire vendredi et samedi l'accès au Mont du Temple.

Il a décidé de la rouvrir dimanche après avoir ordonné d'y renforcer les mesures de sécurité en installant caméras et détecteurs de métaux, sans consulter le Waqf, l'organisme chargé des biens musulmans sous autorité jordanienne.

Au total, cinq portes équipées de détecteurs et menant au lieu saint ont été rouvertes. "Nous travaillons pour installer des détecteurs aux abords des portes restantes", a indiqué la police israélienne.

Les responsables du Waqf ont persisté dans leur refus d'entrer sur le Mont du Temple en passant par ces détecteurs.

"Nous n'accepterons pas qu'Israël crée un précédent", a dit Nasser Najib, l'un des gardiens employé par le Waqf depuis 31 ans.

Par ailleurs, dans un communiqué conjoint, les mouvements islamistes Hamas et le Jihad islamique ont appelé les Palestiniens à des manifestations pour protester contre les mesures israéliennes.

Dimanche soir, des affrontements ont déjà eu lieu entre policiers et palestiniens qui s'étaient rassemblés à l'extérieur d'une des portes du site. Selon le Croissant Rouge palestinien, dix-sept personnes ont été blessées.

(Avec agence)

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël: 2 mosquées attaquées dans le village d'une des victimes d'un attentat
8Article suivantAttentats: un Israélien exporte sa méthode de "premiers soins" anti-stress