Quantcast i24NEWS - Portiques de sécurité: la ville de Jérusalem sous haute tension

Portiques de sécurité: la ville de Jérusalem sous haute tension

Mustafa Barghouti à Jérusalem
i24NEWS
Lundi soir, des patrouilles de police ont été visées par des jets de cocktails Molotov

De violents heurts ont éclaté lundi soir entre des Palestiniens et la police israélienne à Jérusalem, dans un contexte de tension extrême depuis l’assassinat vendredi de deux policiers israéliens sur l’esplanade des Mosquées qui a mené à des mesures de sécurité renforcées dont l’installation de portiques de sécurité aux entrées du site.

Une foule de fidèles musulmans se sont rassemblés dans la soirée devant la Porte des Lions criant "Allah Akbar" (Dieu est grand), pour protester contre les mesures de sécurités israéliennes.

Plusieurs dizaines de Palestiniens ont ensuite bloqué une route près de la vieille ville et jeté des pierres, ainsi que d'autres objets, au moment où des policiers les dispersaient, a indiqué la police israélienne dans un communiqué.

Le même soir dans le quartier de Silwan à Jérusalem-est, les patrouilles de sécurité israéliennes ont été visées par des jets de pierres et des engins incendiaires par une foule de manifestants palestiniens.

Les forces de l'ordre ont riposté par des tirs d'armes non-létales pour disperser les protestataires, a précisé la police.


Point sur les tensions autour du Mont du Temple by i24news-fr

Par ailleurs, dans le quartier de Issawiya au nord de Jérusalem, plusieurs individus masqués ont lancé des cocktails Molotov et autres engins incendiaires sur une unité de patrouille locale.

Un porte-parole de la police israélienne a déclaré que les forces de l’ordre prennent actuellement des mesures de sécurité à l’extérieur et l’intérieur de la vieille ville de Jérusalem afin de prévenir tout autre incident. Tôt mardi, la police a libéré la route bloquée par les manifestants.

Ces émeutes sont intervenues quelques heures après l’appel conjoint des mouvements islamistes Hamas et Djihad islamique à protester contre Israël, incitant les Palestiniens à une "intifada". Le Fatah, le parti politique de Mahmoud Abbas, a quant à lui appelé à un "Jour de rage" mercredi et à un rassemblement devant la mosquée Al-Aqsa en guise de protestation.

Depuis plusieurs jours, Israël a subi les pressions de plusieurs pays arabes et musulmans, ainsi que des autorités religieuses musulmanes pour retirer les portiques de sécurité installés aux entrées de l'esplanade des Mosquées, et s'est vu accusé d'avoir voulu changer le statu quo qui y prévaut.

En signe d'opposition, des centaines de fidèles refusent de pénétrer sur le lieu saint connu des musulmans sous le nom de complexe Haram al-Sharif (Noble sanctuaire), qui comprend la mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher. et d'importants groupes de fidèles se réunissent pour prier dans les rues.

Commentaires

(1)

Qui peut être contre des mesures de sécurité dans un tel contexte si ce n'est ceux que cela gêne !

8Article précédentAttentats: un Israélien exporte sa méthode de "premiers soins" anti-stress
8Article suivantCisjordanie: attaque à la voiture-bélier près de Hébron, deux blessés