Quantcast i24NEWS - Israël souffrira "inévitablement" de l'arrêt de la coordination sécuritaire (AP)

Israël souffrira "inévitablement" de l'arrêt de la coordination sécuritaire (AP)

Palestinian leader Mahmoud Abbas attends the 25th Arab League summit, March 25, 2014
(photo credit:AFP/Yasser al-Zayyat)
"La souveraineté sur la bénie mosquée Al-Aqsa relève de notre droit", a déclaré Mahmoud Abbas

Après avoir annoncé l'arrêt de la coordination sécuritaire avec Israël dimanche matin, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré le même jour que l'Etat hébreu souffrira "inévitablement" de cette décision, alors que le ministre israélien de la Défense a affirmé que la coopération n'était pas un "besoin israélien".

Mahmoud Abbas a annulé dimanche les réunions de coordination sécuritaire entre les responsables israéliens et palestiniens, en signe de protestation contre les mesures israéliennes, une première depuis son élection à la tête de l'Autorité palestinienne en 2005.

"Cette décision que nous avons prise d'arrêter toutes sortes de coordination, qu'il s'agisse de sécurité ou autre, n'a pas été facile du tout", a déclaré dimanche Abbas selon l'agence de presse palestinienne Wafa.

"Mais ils (les Israéliens) doivent agir et savent qu'ils sont ceux qui perdront inévitablement, parce que nous accomplissons un devoir important quand nous protégeons notre sécurité et la leur", a-t-il ajouté.

"Ils n'ont pas le droit de placer des détecteurs de métaux aux portes de la mosquée Al-Aqsa, parce que la souveraineté sur la bénie mosquée Al-Aqsa relève de notre droit... Nous avons donc pris une position décisive et ferme, en particulier en ce qui concerne la coordination sécuritaire et toutes sortes de coordination entre nous et eux ", a souligné Abbas.

ABBAS MOMANI (AFP)

Le président de l'Autorité palestinienne avait déjà annoncé vendredi un "gel des contacts" avec Israël tant que les nouvelles mesures de sécurité mises en place par l'Etat hébreu autour du lieu saint ne seraient pas annulées.

Si les pourparlers de paix sont au point mort depuis trois ans, les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes ont toujours entretenu leur coopération pour maintenir le calme en Cisjordanie.

Le ministre israélien de la défense a toutefois laissé entendre dimanche que cette coordination sécuritaire n'était pas un besoin israélien.

"Nous nous sommes débrouillés pendant de nombreuses années sans cette coopération sécuritaire, nous allons maintenant continuer à nous débrouiller. Ce n'est pas comme si (la coordination sécuritaire) était un besoin israélien. C'est tout d'abord un besoin palestinien. S'ils le veulent, ils continueront (la coordination), autrement non. C'est leur décision", a-t-il affirmé.

"Ce qui est scandaleux, c'est le refus d'Abbas de condamner ce meurtre", s'est-il indigné, faisant allusion à la mort de Yossef Salomon, 70 ans, et de ses deux enfants, Haya et Elad Salomon, âgées respectivement de 46 ans et 36 ans, qui ont été assassinés par Omar el-Abed, un terroriste palestinien de 19 ans.

Israeli Defense Ministry

Avigdor Lieberman, a déjà déclaré samedi qu'Israël exigeait une condamnation "rapide" de l'attaque terroriste perpétrée vendredi soir dans une maison de l'implantation de Halamish de la part de Mahmoud Abbas.

Le ministre a indiqué que le président de l'AP devait "condamner clairement le massacre commis hier contre une famille innocente qui ne posait aucun danger à personne, un massacre terrible contre une famille au cours d'un repas de Shabbat".

Les autorités israéliennes ont fait installer des portiques de sécurité aux entrées du Mont du Temple, après une attaque meurtrière contre des policiers le 14 juillet à proximité de ce site ultra-sensible, provoquant la colère des Palestiniens.

Commentaires

(3)

que tu passes tes jours dans d'atroces souffrances.

Excellente information, une grande chance si ce commentaire passe votre censure. Pour qui se prend cet homme qui, rejeté parla majorité se son peuple inventé, se maintient au pouvoir sans aucune élection, pour menacer le pays qui lui permet d'occuper une partie de son territoire, Israël n'a nul besoin de lui pour faire appliquer sa loi, il doit aller jouer les pleureuses auprès de ses amis Européens pour se faire remonter le moral. Je persiste il faut lui appliquer la même punition que son prédécesseur et l'isoler de tout contact avec le monde extérieur, mais vous, les média, vous le vénérez tellement que vous ne pouvez pas vous en passer!

Mais au final,les civils payerons le plus chère tribut de cette conspiration palestinienne. La danse infernal va recommencer sauf si la police israélienne place bien en priorités ses obligations sécuritaire envers les citoyens. Abbas pourras pleurer aux côtés de la France et de la suede les mêmes qui ont reniées les droits élémentaires du peuple juin avec Jérusalem la sainte

8Article précédentUne roquette tirée depuis Gaza explose dans un terrain vague, pas de blessé
8Article suivantAttentat Halamish: des milliers d'Israéliens rendent hommage aux trois victimes