Quantcast

2 Israéliens à l'origine d'un site offrant des cyberattaques contre rémunération

External cyber attacks targeting France's military double each year and the country blocked 24,000 of them in 2016
Pascal Pochard-Casabianca (AFP/File)
Plus de 150.000 victimes et des dizaines de millions de dollars de dommages

La police israélienne a conclu mardi une enquête internationale secrète longue d’un an et demi qui a permis le dépôt d'un acte d'accusation contre deux Israéliens accusés d’avoir mis en ligne un site permettant de lancer des attaques informatiques de type DDos (des attaques empêchant l’accès à des sites web, NDLR) moyennant rémunération, qui ont causé des dommages à hauteur de plusieurs millions de dollars.

Entre 2012 et 2016, ces derniers alors âgés de 14 ans, ont mis en ligne et opéré jusqu'en 2016 un site internet baptisé Vdos-s.com qui offrait un service permettant de lancer des attaques informatiques contre une cible choisie au préalable. Une fois la cible choisie et le paiement effectué, le service de piratage en ligne bombardait la cible avec un trafic important causant l’arrêt du site.

Les suspects, Itay Huri et Yarden Bidani, originaires du centre d’Israël, utilisaient la publicité en ligne, les réseaux sociaux et divers forums professionnels pour faire connaître leur produit, insdique la police.

Les clients du site pirate avaient eux le choix parmi plusieurs offres variant de 19,99 et 499,99 dollars.

Les suspects utilisaient une société fantôme basée en Angleterre et encaissaient les paiements via une monnaie virtuelle.

D’après les enquêteurs, les concepteurs du site auraient empoché 613.000 dollars.

Par ailleurs, les deux suspects proposaient également un service technique aux clients opéré par des hackers du monde entier, qui en retour pouvait utiliser le site gratuitement.

Twitter

L’enquête internationale menée par l’unité de cyber-défense israélienne s’est élargie aux États-Unis, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suède et a eu le soutien d’Europol, ce qui a conduit à l'arrestation des deux suspects en Israël.

D’après les enquêteurs, plus de 2 millions d’attaques ont été réalisées grâce au site pirate des deux Israéliens.

La police a par ailleurs saisi 600.000 shekels sur les différents comptes bancaires des accusés.

Commentaires

(2)

A recruter dans l'unité spéciale cyber du Mossad .....

goliat

2 voyous avec l éducation qui convient aux parents

8Article précédentIsraël: un pilote de l'armée de l'air meurt dans un accident d'hélicoptère
8Article suivantIsraël: le soldat franco-israélien Elor Azaria sera incarcéré dès mercredi