Quantcast i24NEWS - "Palestine" à Interpol: en Israël, l'opposition dénonce un "échec" de Netanyahou

"Palestine" à Interpol: en Israël, l'opposition dénonce un "échec" de Netanyahou

Le président chinois Xi Jinping (premier rang centre), entouré du secrétaire général d'Interpol Jurgen Stock et du président de l'institution Meng Hongwei, à la 86e assemblée générale d'Interpol, le 26 septembre 2017 à Pékin.
Lintao Zhang (POOL/AFP)
"Une nouvelle métastase d’une politique en échec"

La classe politique israélienne a dénoncé mercredi l'adhésion de la "Palestine" à l'organisation internationale de police Interpol, en particulier l'opposition, qui y voit un échec du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

L’adjoint du président de la Knesset et député de l’Union Sioniste Yoel Hasson, considère que cette adhésion est "une nouvelle métastase d’une politique en échec".


La décision d'Interpol "prouve à nouveau que les Palestiniens agissent selon une stratégie qui consiste à 's'installer dans les cœurs' des nations du monde et à pénétrer dans les institutions internationales et celles des Nations Unies jusqu'à ce que leur indépendance soit considérée comme un fait accompli", a déclaré Hasson.

Les Palestiniens disposent déjà d'un statut d'observateur à l'ONU depuis 2012 et ont rejoint la Cour pénale internationale et l'Unesco.

"Malheureusement, encore une fois, il s’agit d’une décision contraire à l'intérêt d'Israël qui est passée avec le soutien du monde, en conséquence directe de l'absence d'une véritable politique étrangère. Le message est clair, il existe un réel besoin d'actions afin d’améliorer la position d'Israël vis-à-vis du monde et des Palestiniens. Tant que le gouvernement continuera à s'abstenir d'agir sur le terrain international, nous perdrons le contrôle du futur d'Israël en tant qu'État juif et démocratique, et notre destinée dépendra des étapes des Palestiniens" a-t-il ajouté.

Ehud Barak, ancien Premier ministre de l’Etat d’Israël, a également jugé responsable la politique de Netanyahou.

"Les Palestiniens à Interpol. Un autre échec de Netanyahou. L'écart entre la réalité et les discours impressionnants mais creux s’intensifie. La politique du 'tout n’est que paroles' met en danger Israël" a-t-il tweeté.


Le ministre de l’environnement et des Affaires de Jérusalem, Zeev Elkin a lui suggéré d’annuler "immédiatement toutes les décisions du Cabinet de sécurité concernant les faveurs accordées à l'Autorité palestinienne (AP) au cours des deux dernières années et de révoquer tous les permis spéciaux dont jouissent les leaders de l’Autorité palestinienne".

"L'Etat d'Israël ne peut fermer les yeux face à la guerre diplomatique menée contre lui par l’AP en violation totale des engagements qu'elle a pris", a déclaré le ministre.

"L'Autorité palestinienne ne peut pas profiter des avantages et des faveurs qu’Israël lui accorde tout en nous faisant la guerre et en incitant contre nous ici et partout à travers le monde" a-t-il conclu.

L'adhésion des Palestiniens à Interpol inquiète Israël car elle permet désormais à la police palestinienne de demander des informations à l’organisation internationale sur des citoyens israéliens, en vue d'obtenir leur arrestation ou leur extradition.

Mais aussi car elle donne accès à l'AP au réseau informatique commun "I-24/7" et à la base de données criminelles commune de 190 pays, dont Israël fait partie.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(12)

Arrêtez de tout mettre sur Bibi , avec ou sans cela n'aurait rien changé! La ligue Arabe en plus d'Eurabia auront fait la différence dans le vote d'adhésion... Les renseignements seront juste partagés différemment en ce qui nous concerne..

il est en tous cas naïf de s'imaginer que les Palestiniens recherchent la paix et dangereux de leur laisser le terrain relativement libre sur la scène internationale. Assez d'accord avec le ministre Elkin.

Peur. Quand tu nous tiens ...

daesh demande l'adhésion aussi

Coco Dibango Je suis à 10% d'accord avec vous: Bibi n'est pas en cause, n'en deplaise aux politicards de gauche qui n'ont qu'une chose en tête: "ote toi d'là que je m'y mette" comme je l'ai ecrit en commentaire dans un autre article: La "Palestine" devient membre officiel d'Interpol 27/09/2017 10:39:40 Mis à jour le 27/09/2017 11:03:26 Écrit par i24NEWS "What we understand is that Interpol has already issued a 'red notice' for criminal suspect Guo Wengui," foreign ministry spokesman Lu Kang said Roslan RAHMAN (AFP/File) 76% des pays membres de l'organisation ont voté en faveur de l'adhésion palestinienne L'organisation internationale de police Interpol a approuvé mercredi l'adhésion de la "Palestine", au terme du vote de 76% des pays adhérents dans ce sens. Il s'agit d'une défaite diplomatique de grande envergure pour Israël et les Etats-Unis qui oeuvraient au rejet de cette adhésion. L'Etat hébreu insistait notamment sur le fait que la candidature ne pouvait être validée, la "Palestine" n’étant pas un Etat selon les critères d’Interpol. L'adhésion des Palestiniens à Interpol inquiète Israël car elle permet entre autres à la police palestinienne de demander des informations à l’organisation internationale sur des citoyens israéliens, en vue d'obtenir leur arrestation ou leur extradition. Mais aussi car elle donne accès à l'AP au réseau informatique commun "I-24/7" et à la base de données criminelles commune de 190 pays, dont Israël fait partie. Over 75% of #INTERPOL members just voted in support of #Palestine's full membership. Congratulations! Alf Mabrouk #Palestine! #Thankyou Commentaires (10) YACOV. 27 septembre 2017 16:33 cela montre à l'evidence que les regles qui limitent le pouvoir ou l'acces à des institutions sont ignorées quand les demandeurs sont arabes. Israel doit agir en consequence: - ne plus donner acces à ses bases de données (c'est l'occident qui est le perdant) - bien faire comprendre à Abbas que s'il s'avise de poursuivre des israeliens, la même chose leur sera faite.

Rectificatif à mon commentaire: Coco Dibango Je suis à 100% d'accord avec vous: Bibi n'est pas en cause, n'en deplaise aux politicards de gauche qui n'ont qu'une chose en tête: "ote toi d'là que je m'y mette" Comme je l'ai ecrit en commentaire dans un autre article: cela montre à l'evidence que les regles qui limitent le pouvoir ou l'acces à des institutions sont ignorées quand les demandeurs sont arabes. Israel doit agir en consequence: - ne plus donner acces à ses bases de données (c'est l'occident qui est le perdant) - bien faire comprendre à Abbas que s'il s'avise de poursuivre des israeliens, la même chose leur sera faite.

La faute à qui ? A personne. Les Palestiniens jouent sur tous les tableaux c'est ce que dit l'article présentement. Les Palestiniens sont très forts pour se plaindre. Les Israéliens ne se plaignent jamais la preuve en est que lorsqu'il y a un attentat tout est remis dans l'ordre dans la minute et tout les habitants font comme si la vie continuait, ce qui est vraie en fin de compte. Mais lorsque l'on compare avec les Palestiniens la moindre représailles est éclairée au niveau mondial par les médias qui ajoutent leur propre interprétation en faveur, toujours, des Palestiniens. C'est vrai. L'article souligne qu'ils déposent pierre par pierre pour monter un édifice sur la scène mondiale et en même temps ils prennent tout la planète pour des imbéciles car ils sont les instigateurs du terrorisme à l'égard d'un peuple. Ce sont eux qui harcèlent les Israéliens tous les jours et ce sont eux que l'on plaint alors que les mêmes Israéliens n'ont pas d'autre choix que de se défendre. Interpol est devenu vide de sens avec l'AP. Je voudrais savoir si les bandits de Gaza seront fichés, si l'utilisation des fonds alloués à ces bandits seront tracés. Et les tunnels, y aura-t-il des photos dans la banque de données d'Interpol ? Du grand n'importe quoi. Est-ce que l'Iran sera interrogé sur le fait qu'il soutient un groupe terroriste gazaoui ? La liste est longue. Du grand n'importe quoi qui s'apparente AU MUR DES LAMENTATIONS SANS LIEN AVEC LE JUDAISME ! DU GRAND N'IMPORTE QUOI !!!

Je voudrais ajouter un point qui me semble """important""". Israël n'a pas d'autre choix que d'être rigoureux, que de se défendre c'est une question de vie ou de mort et les jugements hâtifs à l'égard de ce pays en considération des souffrances, sans doute pas, toute fausse des Palestiniens, sont injustes. Qu'Israël ait le choix de la paix, de la vie paisible et il sera le pays le plus aimant du monde mais LE CHOIX NE LUI EST PAS ACCORDE !!!!

Ni la Gauche ni la droite Israélienne ne peuvent pas empêcher cette pression Internationale contre Israel. Seul D.ieu sait ce qu'il permet aux Nation de faire.... jusqu'à un seuil ou Sa Majesté se dévoilera définitivement. Seul Israel EXISTE. Le reste ne sera bientôt que Histoire.

Une HONTE de plus pour la Communauté Internationale qui n'en est plus à cela à une Kollaboration minable près. Je propose que DAESH, l'EI, le HAMAS, l'OLP et le HEZBOLLAH y adhèrent aussi! Le ridicule ne tue plus. Mais cela a déjà été précédé par la promotion de l’Arabie Saoudite au Conseil des droits de l’homme de l'ONU (de qui se moque t'on??) ainsi que de la Libye. Il ne manque plus que l'Iran des Mollahs à l'AIEA (qui est déjà vérolée par l'Iran) pour contrôler les Kontroleurs Kollabos.

C'est simplement extraordinaire ! tout ce que le droit des hommes ou la démocratie a voulu instauré pour le bien de l humanité est en train de disparaître... l Onu .... l Unesco.. Interpole... et ce n est que le début... et tout cela grâce "aux gentils palestiniens"! Félicitons les gentils palestiniens qui ouvrent l ére de la "Démoncratie".

La Palestine pourra elle aussi appliquer la justice sans dépendre d’israël. C’est une très bonne chose. C’est déjà un état dans les faits. Je suis heureux. Et vous verrez qu’il y aura moins d’attentat quand la Palestine sera reconnue par Israël avec des frontières inviolables. Si le Fatah ne peut avoir des institutions fiables comment voulez vous qu’il gère sa propre population ? Idiots

8Article précédentDeux soldats tués dans un accident lors d’un exercice au nord d’Israël
8Article suivantLa peine de prison du soldat Azaria réduite à 14 mois par le chef d'état-major