Quantcast i24NEWS - La peine de prison du soldat Azaria réduite à 14 mois par le chef d'état-major

La peine de prison du soldat Azaria réduite à 14 mois par le chef d'état-major

Israeli soldier Elor Azaria, who was convicted of manslaughter for shooting dead a prone Palestinian assailant, arrives at the Tserifin military base to begin his 18-month prison sentence on August 9, 2017
JACK GUEZ (AFP)
Le soldat, qui a commencé sa peine le 9 août, a remercié le général Eisenkot

Le chef d’état-major israélien Gadi Eisenkot a réduit mercredi de quatre mois la peine de prison du soldat Elor Azaria, condamné à 18 mois pour avoir abattu un terroriste palestinien déjà neutralisé, a indiqué l’armée israélienne.

Le porte-parole de l'armée a expliqué que le général Gadi Eisenkot, avait pris en compte "le fait qu'il (était) un soldat combattant" et qu'il avait été éprouvé par l'emballement politique et médiatique autour de l'affaire.

Mais dans la lettre signifiant au soldat la réduction de sa peine, le chef d’état-major de Tsahal a noté que les actes d'Azaria contrevenaient aux codes de l'armée israélienne et que ce dernier n'avait jamais exprimé le moindre regret. 

Eisenkot a affirmé "sans équivoque" que sa conduite était "contraire aux ordres de l'armée et aux valeurs" de celle-ci.

"Le chef d'état-major a cependant jugé approprié de faire preuve de miséricorde compte tenu de votre passé de soldat combattant sur un théâtre d'opérations", a indiqué la lettre.

Dans le système israélien, le chef d'état-major a la prérogative de réviser la peine prononcée par la justice militaire.

Elor Azaria aurait aussi pu saisir la Cour suprême, mais y avait renoncé, préférant se tourner vers le chef d'état-major.

Il peut encore demander la grâce du président Reuven Rivlin.

Deux tiers des Israéliens sont favorables à ce qu'il soit gracié, ont montré des sondages.

Remerciements d'Azaria

Le 30 juillet, au terme d'un procès ultra-médiatisé qui a profondément divisé le pays, un tribunal militaire avait pourtant confirmé en appel la peine infligée en première instance à Elor Azaria pour homicide.

Le soldat est entré en prison le 9 août à la base de Tzrifin, près de Rishon LeZion, au lendemain du rejet de sa demande de report d'incarcération.

Peu après l'annonce d'Eisenkot, Elor Azaria a fait part de ses remerciements.

"Je remercie le chef d'état-major pour la diminution de la peine", dit-il.

"Je le répète, j'ai agi car j'ai eu un sentiment de danger sur la scène de l'attentat terroriste à Hébron", a-t-il ajouté.

Il a également regretté que les avocats militaires se soient prononcés contre la réduction de sa peine.

Dan Balilty (AP/AFP)

Azaria a été filmé le 24 mars 2016 par un militant pro-palestinien alors qu'il tirait une balle dans la tête d'un terroriste palestinien qui venait de tenter d'attaquer des soldats au couteau.

Son procès a opposé ceux qui défendent le respect nécessaire de valeurs éthiques par l'armée israélienne à ceux qui soutiennent sans faille les soldats confrontés aux attaques palestiniennes.

De nombreux hommes politiques, à commencer par le Premier ministre Benyamin Netanyahou, se sont prononcés pour la grâce du soldat.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(10)
Tonton

courageux soldat tué un homme sans arme à terre et les mains liés quel soldat d élite mdrrrr

Deuxnids

Il faut le libérez ar lui remettre une médaille

Maison détruite ? Vous rigolez ! Il faut lui construire un palais !

C est encore trop ! Cet homme est un héros !

Deuxnids

Il faut le relâcher et tout de suite

Yes

C'est à la justice de rendre justice; un des principes fondamentaux de la Torah (tu institueras des tribunaux). Mais il est juste qu'à chaque attentat découlant de l'incitation à la haine, sa peine soit redéfinie en regard de ces éléments nouveaux et réduite. Ce sera un message très clair pour les arabes.

Lag b'omer

faut lui remettre une medaille et arrêter le cinema avec les medias....

Tonton

quand sa maison sera t elle détruite?

Moderator

Azaria a sa place au Paradis... mais dans les vierges palestiniennes

Cjo

La liberté pour Azaria , et La médaille du mérite pour avoir sauvé des vies en abattant un terroriste qui aurait pu faire des morts Israéliens

8Article précédent"Palestine" à Interpol: en Israël, l'opposition dénonce un "échec" de Netanyahou
8Article suivantSéisme: la délégation israélienne revient du Mexique