Quantcast i24NEWS - Un Palestinien ayant perdu son œil par un tir de police reconnu comme victime de la terreur

Un Palestinien ayant perdu son œil par un tir de police reconnu comme victime de la terreur

A photograph of Luai Abed (R), is displayed at an exhibition of Palestinians injured by Israeli police foam-tipped bullets
Ido Grumer
Sur son balcon, il a été touché au visage par une balle en acier recouverte de mousse de la police israélienne

Après une longue bataille juridique, un arabe israélien, résident de Jérusalem-Est, qui avait perdu un œil après avoir été touché par des tirs de la police israélienne, a été officiellement reconnu comme victime de la terreur.

Agé de 37 ans, Luai Abed était sorti sur son balcon dans le quartier d'Isawiyah le 15 octobre après avoir entendu des affrontements dans la rue.

Il a alors été touché au visage par une balle en acier recouverte de mousse tiré par la police israélienne, blessant gravement son nez et sa douille oculaire, causant la perte de son œil gauche.

Son avocat Eitay Mack a été informé mardi par l'Institut national des assurances, s'occupant de payer des prestations d'invalidité, qu'Abed été reconnu comme étant à "40% handicapé", cela lui donnant droit de percevoir des prestations en tant que victime de la terreur.

Cette jurisprudence sans précédent pourrait ouvrir la voie à des dizaines de résidents de Jérusalem-Est qui souhaiteraient également se faire reconnaître aussi comme victimes de la terreur, a rapporté le journal Haaretz.

Le procès d'Abed a été difficilement gagné, les requêtes de son avocat à la police et au ministère de la Justice pour ouvrir une enquête sur l'incident étant maintes fois rejetées. La police aurait jamais suggéré que la victime ait eu une implication dans les émeutes du quartier.

L'Association des droits civils en Israël soutient que "plus de 12 résidents" de Jérusalem-Est ont perdu un oeil à la suite de l'utilisation de ces balles par la police.

"Ces blessures sévères prouvent que considérer ces nouvelles balles à tête éponge comme une arme non létale est déraisonnable, elles ne constituent pas un moyen approprié pour disperser les manifestations et les émeutes", déclare l'ONG dans un communiqué sur leur site.

Commentaires

(3)

Il ètait sur son balcon comme tous á jeter des objets sur la police , il a pris le risque? Maintenant il veut des indemnités, ils se moquent du monde, Israël devrait bloquer l'argent qui est verser aux palestiniens pour dèdomager les blessés civils Israéliens ,

une honte!

Oui on l'appel coco.

8Article précédentSéisme: la délégation israélienne revient du Mexique
8Article suivantIsraël boucle les Territoires avant Kippour