Quantcast i24NEWS - Gaza aurait accepté les termes égyptiens de l'échange de prisonniers avec Israël

Gaza aurait accepté les termes égyptiens de l'échange de prisonniers avec Israël

Yahya Sinwar et le nouveau chef du Hamas Ismaïl Haniyeh (d) lors des funérailles de Mazen Faqha à Gaza, le 25 mars 2017
MAHMUD HAMS (AFP/Archives)
"La balle est désormais dans le camp de l'occupation"

Le dirigeant du Hamas Yahya Sinwar aurait déclaré jeudi que son organisation a accepté en principe le plan égyptien pour relancer les négociations sur les échanges de prisonniers entre Israël et le Hamas, rapportent plusieurs comptes sociaux affiliés à l’organisation terroriste palestinienne.

"Nous avons accepté le plan égyptien d'échange de prisonniers. La balle est désormais dans le camp de l'occupation", aurait déclaré Sinwar lors d’une rencontre avec des jeunes de Gaza.

Selon le plan égyptien, Israël transmettrait 39 corps palestiniens, y compris ceux de 19 terroristes du Hamas au profit de l’organisation terroriste, en échange d'informations sur les corps de soldats israéliens et les civils retenus en otage à Gaza .


DEBAT : Quel prix à payer pour la libération... by i24news-fr

À la suite de l'échange de corps et d'informations, Israël libérerait 54 prisonniers palestiniens qui ont été arrêtés après leur remise en liberté dans le cadre de l'accord Shalit entre Israël et le Hamas en 2011.

Par la suite, Israël et le Hamas entreraient dans des négociations indirectes "sérieuses et réelles" sous les auspices de l'Egypte pour parvenir à un accord d’échange de prisonniers.

Réconciliation Hamas-Fatah

Concernant la réconciliation possible avec l'Autorité palestinienne, Sinwar s’est également illustré hier en menaçant de "briser le cou de ceux qui s'opposent à la réconciliation, même si c'est le Hamas où une autre faction".

"La décision de mettre fin à la scission est stratégique" a déclaré Sinwar précisant que le commandant des Brigades Izz al-Din al-Qassam Muhammad Deif était également favorable à la réconciliation.

"Le peuple de l'Autorité palestinienne doit mettre fin au chapitre de la période de division et se tourner vers l'avenir afin de construire un plan national", a-t-il poursuivi.

"Le Hamas fera des concessions douloureuses, chaque concession sera plus difficile que la précédente. Afin de parvenir à la réconciliation, le Hamas a démantelé le comité exécutif même avant qu’Abu Mazen (Mahmoud Abbas) ne prenne la parole à l'ONU. Nous croyons qu'un président fort est dans l'intérêt du peuple et des Palestiniens" a conclu le chef du Hamas.


Fatah / Hamas: réconciliation en marche by i24news-fr

Ces déclarations interviennent après que l’Egypte a convoqué plusieurs responsables du Hamas au Caire. L'idée principale était une réconciliation qui inclurait le retour du financement en échange du renouvellement de l'influence de l'Autorité palestinienne dans la bande de Gaza.

Les Egyptiens attendent actuellement que le Hamas réponde à la demande d'accord pour transférer plusieurs responsabilités à l’Autorité palestinienne dont le contrôle des passages frontaliers à l'Autorité palestinienne et le déploiement des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne non seulement dans la bande de Gaza, mais aussi au long de la frontière israélienne.

Depuis que le Hamas a pris le pouvoir par la force en 2007 et évincé l'Autorité palestinienne, des multiples tentatives de réconciliation ont échoué.

Commentaires

(3)

Pourquoi israel accepte il toujours des marchés de dupes ? Israel aurait au moins du exiger la reciproque deja desequilibrée: les corps des soldats israeliens et les 3 prisonniers israeliens

quand je vois leurs têtes, j'ai toujours envie de les...

Faut pas oublier qu'1 israélien = 1.027 terroristes palestiniens...

8Article précédentIsraël boucle les Territoires avant Kippour
8Article suivantLa judokate israélienne Yarden Gerbi tire sa révérence