Quantcast i24NEWS - L'armée israélienne ferme deux médias palestiniens pour incitation au terrorisme

L'armée israélienne ferme deux médias palestiniens pour incitation au terrorisme

Un micro dans une station de radio
Denis Charlet AFP/Archives
Ces sociétés sont accusées de fournir des contenus à des télévisions du groupe terroriste Hamas

Les autorités israéliennes ont perquisitionné dans la nuit de mardi à mercredi, huit sociétés de médias palestiniens et antennes de production, soupçonnés d'incitation au terrorisme, fermé deux d'entre elles et arrêté deux personnes en lien avec ces accusations.

Cette opération a été conjointement menée par l'armée israélienne, les services de renseignements (Shin Bet), et l’administration civile, a indiqué un communiqué de l'armée.


Les sociétés visées sont soupçonnées de "diffuser des contenus incitant à la haine, d'encourager, de célébrer et de promouvoir la violence et le terrorisme contre les Israéliens", a dit l'armée. Elles sont accusées de fournir des contenus à Al-Aqsa TV et à Al-Quds TV, deux télévisions du groupe terroriste Hamas.

Les forces israéliennes ont fait fermer pour six mois les bureaux à Hébron des chaînes Ramsat et Transmedia, a précisé le communiqué.

D'après un responsable du syndicat des journalistes palestiniens, une troisième société, Palmedia, a été fermée. Lors des perquisitions deux personnes ont été arrêtés, y compris le responsable de l'une de ces compagnies, a noté cette même source.

Par ailleurs, du matériel et des documents mettant en évidence la complicité de ces entreprises avec le groupe terroriste ont été saisis.

Ces raids interviennent moins de 24 heures après l'annonce par le gouvernement israélien qu'il ne négociera pas avec un gouvernement d'union palestinien qui comprendrait le mouvement terroriste si ce dernier ne rendait pas les armes, ne renonçait pas à la violence et ne reconnaissait pas Israël.

Les autorités israéliennes dénoncent constamment une culture d'encouragement à la violence dans les Territoires palestiniens, responsable selon elles de la persistance des attentats et attaques anti-israéliennes. 

Dans le cadre d'une opération similaire en août dernier, l'armée israélienne avait fermé la station de radio palestinienne Al-Hourriya (Liberté) à Hébron pour une période de six mois. Cette dernière avait déjà été fermée pour les mêmes raisons en novembre 2015, lors de la vague d'attaques au couteau contre les Israéliens.

(avec agence)

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël élargit la zone de pêche gazaouïe
8Article suivantTentative d'attaque au couteau en Cisjordanie, le terroriste neutralisé