Quantcast i24NEWS - Israël: L'assassin d'Yitzhak Rabin va demander la révision de son procès

Israël: L'assassin d'Yitzhak Rabin va demander la révision de son procès

ييغآل عمير، المدان بقتل رئيس الحكومة الاسرائيلية الأسبق إسحاق رابين، خلال جلسة المحكمة في تل ابيب بإسرائيل يوم الخميس الأول من نوفمبر / تشرين الثاني، 2007. محكمة إسرائيلية ترفض السماح لعمير بمغادرة السجن لحضور حفل ختان ابنه، لكنها سمحت بإجراء الحفل داخل ا
(أب فوتو / أرييل شاليت)
Les arguments de la défense justifiant la réouverture du procès n'ont pas été révélés

L'assassin de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin va demander une révision de son procès, a annoncé samedi son épouse.

Il y a 22 ans, le 4 novembre 1995, Yigal Amir a assassiné de trois balles dans le dos le Premier ministre travailliste à l'issue d'un rassemblement pour la paix à Tel Aviv.

Il purge depuis une peine de prison à perpétuité.

"Une équipe de défense suisse a engagé une procédure en vue d'une demande de révision du procès en faveur d'Amir", a annoncé samedi soir sur Facebook Larissa Trimbobler, la femme qu'Yigal Amir a épousé alors qu'il était déjà emprisonné. 

"La démarche a été engagée avec l'accord d'Yigal Amir", a-t-elle ajouté.

Trimbobler n'a cependant pas divulgué les arguments de la nouvelle équipe qui seront avancés pour justifier la réouverture du procès.

"Yigal Amir n'est qu'un pauvre assassin et doit mourir en prison", a immédiatement réagi le député Itzik Shmuli du Parti travailliste.

"Il a tiré non seulement dans le dos du Premier ministre mais dans le dos du pays tout entier. Cette ordure doit moisir en prison et ne plus jamais être exposée au public", a-t-il ajouté.

Militant d’extrême droite farouchement opposé aux accords d'Oslo avec les Palestiniens, pour lesquels MM. Rabin, Yasser Arafat et l'ancien président israélien Shimon Peres avaient obtenu le prix Nobel de la paix en 1994, Yigal Amir avait expliqué lors de l'enquête, avoir pris la décision d'assassiner Yitzhak Rabin le 3 mars 1994, lors des funérailles de Baruch Goldstein, responsable du massacre de 29 musulmans alors qu’ils priaient au Caveau des Patriarches à Hébron.

Son objectif était, avait-il déclaré, de poursuivre la lutte entamée selon lui par Goldstein contre le processus de paix, "au nom de Dieu".

En 2007, un groupe s’était formé sous le nom du "Comité de sauvetage de la démocratie", et avait notamment produit un film appelant à pardonner à Yigal Amir.

Un sondage publié la même année dans le quotidien israélien Maariv montrait que 26 % des Israéliens se prononçaient en faveur d'un tel pardon dans un avenir proche.

Commentaires

(4)

Même si il sort quelle vie il va avoir .pour. Tout le monde il est l assassin de rabin ...cela va être invivable, pour lui ...

Il a payé plus de 20 ans c’est bon les terroristes palestiniens n’en prennent pas autant pour des chefs plus graves L’acte est condamnable mais par son geste il a sauvé pas mal d’israéliens et il a réveillé les consciences C’est pour ça que les israéliens ne lui en veulent pas tant que ça

C’est en lisant des posts comme celui d’Eyal que l’on constate la décadence de la société israélienne..

Il faut qu'il sorte Il a payé Il faut lui donner une chance de réhabilitation Il ne sera pas le seul à en bénéficier

8Article précédentIsraël: l’armée ordonne l’évacuation d'un village de 300 Bédouins
8Article suivantIsraël vote la prochaine fermeture de son centre de rétention pour migrants