Diplomatie & défense

Parade du Hezbollah
Grâce à ses liens récents avec la Russie, le Hezbollah a acquis des radars et de nouvelles technologies

Sur fond de tensions à la frontière nord d'Israël, une nouvelle menace est apparue pour les pilotes de chasse israéliens qui effectuent des missions d'espionnage au Liban, rapporte dimanche le site d'information israélien Walla.

Grâce à la technologie utilisée depuis l'entrée de la Russie dans la guerre civile syrienne, le Hezbollah a commencé à utiliser des radars sophistiqués qui permettent "d'accrocher les cibles" (verrouiller l'autodirecteur du missile sur la cible dans le jargon militaire, ndlr) que représentent les avions d'espionnage israéliens lors des vols de reconnaissance au-dessus de son voisin du nord.

La nouvelle technologie permet "d'identifier tous les avions de chasse israéliens", selon les hauts responsables de la sécurité israélienne. Etant en mesure d'"accrocher les cibles", le Hezbollah peut alors également tirer des missiles sur ces avions.

Néanmoins, la sophistication de la technologie de l'aviation israélienne inclut que ses avions de chasse sont équipés pour faire face à ce genre de menaces. Elle leur permet de détecter et de suivre les radars qui les menacent avant que les missiles ne soient lancés.

Une fois détectés, les pilotes peuvent changer leur itinéraire, notamment quand ils effectuent simplement une mission de collecte de renseignements.

En outre, les responsables israéliens de la sécurité pensent que le Hezbollah a acquis cette nouvelle technologie grâce à ses liens récents avec la Russie, établis à la suite de leur lutte commune contre l'État islamique en Syrie, rapporte Walla.

"La connexion entre le Hezbollah, la Russie et la Syrie a beaucoup changé les règles du jeu dans la région", a déclaré un agent de sécurité cité par Walla. "Le Hezbollah cherche à indiquer à Israël qu'il est prêt pour la prochaine étape (des hostilités, ndlr)", a-t-il ajouté.

Pendant la dernière guerre entre Israël et le Hezbollah en 2006, le groupe terroriste chiite n'a frappé qu'un seul avion de chasse israélien à l'aide d'un missile antichar, alors que l'avion se trouvait à terre. Dans le sillage de la guerre, le Hezbollah a cependant commencé à acquérir des armes anti-aériennes de pointe venant de l'Iran et de la Syrie, déclare Walla.

L'aviation israélienne a attaqué à plusieurs reprises des convois d'armes venant de la Syrie à destination du Liban au cours des dernières années, selon les médias étrangers.

En janvier, The Daily Beast a rapporté que les Russes fournissaient au Hezbollah des armes sophistiquées, incluant des technologies de pointe dans le domaine des missiles au sol, des missiles tactiques à longue portée, des roquettes à guidage laser et des armes anti-char.

Des militants du Hezbollah ont indiqué au Daily Beast que le groupe jouit d'une "relation de coordination complète" avec le régime d'Assad et l'Iran et que le Hezbollah reçoit "sans conditions" des armes de ses alliés.

"Nous sommes des alliés stratégiques au Moyen-Orient. Actuellement, les Russes sont aussi notre allié et nous fournissent des armes", a déclaré au Daily Beast un des officiers du Hezbollah en charge de cinq unités en Syrie.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte