Diplomatie & défense

Gadi Eizenkot
Ya'alon soutient le chef d'état major tandis que Tsipi Hotovely le critique

Le ministre de la Défense Moshe Ya'alon a soutenu jeudi les propos du chef d'état major de l'armée israélienne Gadi Eizenkot pour ses propos sur les règles d'engagement de l'armée tandis que la vice-ministre des Affaires étrangères, Tsipi Hotovely l'a critiqué.

Einzenkot avait appelé les soldats à la retenue lorsque des jeunes armés de "ciseaux" veulent commettre des attaques.

"Je présente mon total soutien aux propos d'Eizenkot vis-à-vis des règles d'engagement", a déclaré Ya'alon, en s'adressant aux soldats et aux étudiants dans un lycée.

"Nous ne pouvons pas permettre à nos sens et à nos doigts d'être rapide sur la gâchette."

Hotovely a quant à elle regretté les propos de Gadi Eizenkott "qui n'aident pas la diplomatie israélienne". Bien qu'elle ne remette pas en cause sa bonne volonté, Hotovely pense que ces propos devraient être désapprouvés. "Notre armée est morale, ce qui est décrit par le chef d'Etat-major ne s'en en réalité jamais passé", expliquet-t-elle.

"Ne pas vider son chargeru à cause de ciseaux"

L'armée israélienne ne peut pas se permettre de penser de telle façon que "si quelqu'un vient pour te tuer, lève-toi pour le tuer d'abord" ou "tous ceux qui tiennent des ciseaux doivent être tués." '"Les troupes ne peuvent agir ainsi que s'il y a menace sur leur propre vie", a affirmé Eizenkot. "Je ne veux pas d'un soldat qui vide son chargeur à cause d'une fille avec des ciseaux," a-t-il évoqué.

Ya'alon a déclaré qu'Israël est confronté à une réalité difficile.

"Nous sommes face à une vague de terreur avec une main de fer contre les terroristes, et quand quelqu'un nous met en danger, nous devons lui faire du mal," a-t-il rappelé, ajoutant que la décision devait être prise par celui qui se trouve sur le terrain.

"Nous devons savoir comment gagner tout en conservant notre humanité. Tout comme nous avons gagné les guerres précédentes, nous allons vaincre cette vague de terreur mais il n'y a pas de solution rapide" a-t-il affirmé.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte