Quantcast i24NEWS - Israël: le ministre de la Sécurité Erdan souhaite renforcer la lutte anti-BDS

Israël: le ministre de la Sécurité Erdan souhaite renforcer la lutte anti-BDS

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité publique
AFP
Le ministre des Affaires stratégiques Gilad Erdan a tenu cette semaine une conférence à Jérusalem

Le ministre des Affaires stratégiques Gilad Erdan envisage d’accélérer la lutte contre le mouvement BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) en nommant 10 coordinateurs anti-BDS dans les principales ambassades israéliennes du monde entier, a rapporté mardi le journal Maariv.

Le plan d'Erdan a été reçu avec quelques réserves au sein du ministère des Affaires étrangères. Les fonctionnaires ont affirmé que l'initiative était essentiellement positive, mais que l'intrusion d'Erdan sur des questions habituellement destinées au ministère des Affaires étrangères entraînerait une confusion inutile et pourrait nuire à l'efficacité de la diplomatie israélienne.

Le ministère d'Erdan a tenu cette semaine une conférence secrète à Jérusalem avec les dirigeants internationaux sur les moyens de lutter contre les campagnes anti-israéliennes du BDS. Quelques 150 dirigeants juifs et militants ont assisté à la conférence de dimanche et lundi.

Les discussions portaient sur les mesures à adopter pour lutter contre les campagnes BDS, la délégitimisation des militants et des méthodes pour améliorer l'image d'Israël à l'étranger.

Ce lundi, des londoniens qui se rendaient au travail ont été accueillis par des affiches anti-israéliennes dans l'ensemble du métro de la capitale britannique.

La semaine dernière, un député britannique voulait annoncer une loi qui vise à empêcher les autorités locales de participer à la campagne du BDS contre Israël.

De l'autre côté de l'Atlantique, le Parlement canadien a adopté lundi une motion condamnant formellement la campagne de boycott d'Israël par une majorité de 229 contre 51.

Aux Etats-Unis, des étudiants pro-israéliens ont organisé des campagnes de lutte contre le BDS et ont promu une image positive de l'Etat hébreu en signe de protestation contre la "semaine de l'apartheid" organisée par le mouvement.

Commentaires

(0)
8Article précédentGaza, la bombe à retardement (analyse)
8Article suivantIsraël: des ONG accusent le Shin Bet d'"externaliser" la torture de détenus palestiniens par le biais de l'AP