Diplomatie & défense

Le président israélien Reuven Rivlin reçoit des lettres de créance de l'ambassadeur d'Egypte, Hazem Khairat à Jérusalem, le 25 février 2016
Hazem Khairat est le 1er ambassadeur d'Egypte depuis Atef Salem qui avait été rappelé en 2012 par Morsi

Le président israélien Reuven Rivlin a reçu jeudi à Jérusalem les lettres de créance du nouvel ambassadeur d'Egypte en Israël, Hazem Khairat.

Khairat, qui a été par le passé ambassadeur du Caire au Chili, a été nommé par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi en juin dernier, une désignation qui a été immédiatement et "profondément" saluée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Rivlin a réservé un accueil spécial à Khairat lors d'une cérémonie au cours de laquelle il a déclaré : "Je souhaite la bienvenue ici à la maison du président, les ambassadeurs du monde entier. Mais il est très spécial d'accueillir les ambassadeurs de nos voisins proches et importants. L'Egypte est 'Om El Donya', 'la mère du monde', et en particulier dans notre région, l'Egypte joue un rôle des plus importants".

"Nous vivons ensemble dans une région difficile. Nous avons trouvé un moyen de vivre ensemble dans la paix et l'amitié. Ceci est un message pour l'ensemble de la région, et le monde entier. J'étais en Egypte en temps de guerre, et j'étais en Egypte en temps de paix. L'accord de paix entre nos pays est un traité international et il est pour nous deux, une priorité absolue. Nous ne sommes peut-être pas d'accord sur tout, mais nous nous respectons mutuellement, et grâce à cela, nous allons construire un avenir commun".

GPO

Khairat a remercié Rivlin, en affirmant que les deux pays "doivent prendre leurs responsabilités pour le bien de ceux qui vivent dans cette région, pour apporter la prospérité, la justice, l'espoir et l'égalité".

Il sera le premier ambassadeur égyptien en Israël depuis l'ex-représentant diplomatique Atef Salem, qui avait été rappelé au Caire en novembre 2012 par le président de l'époque, Mohammed Morsi, en signe de protestation à l'opération israélienne "Amud Anan" (Pilier de défense) menée dans la bande de Gaza.

Les relations entre les deux voisins s'étaient détériorées après juin 2012 et l'élection de Mohammed Morsi à la présidence qui faisait suite à l'éviction de son prédécesseur Hosni Moubarak.

Jérusalem et Le Caire se sont depuis rapprochés avec l'arrivée au pouvoir de Sissi, tandis que les liens de l'Egypte avec le Hamas se détérioraient.

Le Caire accuse des terroristes du mouvement palestinien de prêter main forte aux groupes djihadistes actifs dans le Sinaï, qui ont multiplié les attentats particulièrement meurtriers contre les forces de sécurité égyptiennes.

Le ministère des Affaires étrangères israélien a nommé le spécialiste du Moyen-Orient Haim Koren au poste d'ambassadeur de l'Etat juif en Egypte.

Koren a donné mardi une rare interview à des journalistes égyptiens dans sa résidence au Caire, selon le site d'information Ynet.

"Nous respectons le président de l'Egypte, Abdel Fattah al-Sissi, parce qu'il est un président ouvert, intéressé par la stabilité de la région en général et de l'Egypte en particulier, et parce qu'il sait que la face du Moyen-Orient a changé", a-t-il dit.

"Comme vous le savez, il y a un intérêt mutuel entre l'Egypte et Israël, car il y a un intérêt mutuel entre Israël et le monde arabe en général, que ce soit vis à vis de l'Arabie Saoudite, de la Jordanie, ou des autres pays du golfe Persique", a ajouté Koren.

En septembre dernier, Israël a rouvert son ambassade au Caire, cinq ans après les diplomates israéliens ont été contraints de partir alors que des manifestants avaient le bâtiment d'assaut.

L'Egypte a été le premier pays arabe à signer un traité de paix avec Israël en 1979. La Jordanie lui a emboîté le pas en 1994.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte