Diplomatie & défense

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon et le chef de l'armée américaine Joseph Dunford, le 3 mars 2016
La visite de Dunford vise à "réaffirmer la coopération militaire inégalée" d'Israël avec Washington

Le 19e chef d'État-Major des armées des États-Unis, Joseph Dunford, a atterri en Israël jeudi pour s'entretenir avec de hauts responsables israéliens au sujet de la coopération militaire entre les deux alliés.

C'est la seconde visite de Dunford en Israël depuis sa prise de fonction en octobre 2015, et vient peu après la déclaration du ministre de la Défense Moshe Ya'alon qui a annoncé qu'un nouveau programme d'aide militaire de dix ans est prêt à être finalisé "dans les prochaines semaines."

"Mon premier voyage à l'extérieur des États-Unis était en Israël, et j'apprécie beaucoup l'accueil. J'aime la relation entre les armées, la relation entre nos pays est encore plus dans les moments difficiles. Le fait que nous pouvons faire face à ces défis avec un allié et un partenaire me donne confiance" a-t-il déclaré.

Dunford a également rencontré le chef d'Etat-Major de l'armée israélienne Gadi Eizenkot au quartier général de l'armée à Tel-Aviv.

"La visite sert à renforcer la relation solide et durable d'Israël et des Etats-Unis , et poursuit notre coopération militaire inégalée avec Israël", ajoute le communiqué.

A la réunion ce jeudi, Moshe Ya'alon a exprimé sa gratitude: "Nous voyons les États-Unis comme notre allié le plus puissant. Nous observons ensemble le Moyen-Orient, et constatons la situation chaotique et instable, il y a beaucoup de défis devant nous, et nous devons ensemble y faire face".

Le bureau de presse du gouvernement israélien a annoncé mercredi que le vice-président américain Joe Biden se rendra en Israël la semaine prochaine à partir du 8 mars pour une visite de deux jours. Il se rendra aussi à Ramallah, en Cisjordanie pour rencontrer le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Les États-Unis cherchent à rassurer Israël concernant l'accord, dans le cadre des discussions sur le renouvellement d'un accord à long terme sur l'aide militaire américaine accordée à Israël.

L'aide militaire des États-Unis pour Israël se situe actuellement à 3 milliards de dollars par an alors qu'Israël voudrait la somme de 5 milliards de dollars, rapporte le Times of Israel.

Dans le cadre du nouvel accord, Israël a déclaré avoir terminé en novembre 2015 sa "liste de courses" des équipements militaires américains souhaités, qui comprend une demande d'avions de transport V-22 Ospreys, pouvant atteindre l'Iran.

Les États-Unis ont développé ou financé les programmes de défense antimissiles d'Israël: le "Dôme de fer" (pour intercepter des roquettes et obus de courte portée), la "Fronde de David" (pour intercepter des roquettes de courtes à longues portées ) et "Arrow" (contre les roquettes de longue portée).

Tous les deux ans, un exercice militaire américano-israélien a pour objectif de préparer les deux armées en cas d'attaque de missiles, et de permettre aux armées d'apprendre à mieux travailler ensemble. Le dernier exercice a eu lieu au mois de février à Haïfa, où des milliers de soldats des deux armées ont pris part à l'événement de plusieurs jours.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte