Diplomatie & défense

Logo ONG israélienne "Breaking the Silence"
Pour Netanyahou, l'ONG a "franchi une nouvelle ligne rouge" en recueillant des informations classifiées

Le porte-parole de l'ONG israélienne de gauche "Breaking the Silence", Achia Shatz a déclaré dans une interview exclusive à I24news que "le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou utilisait ses services de sécurité comme outil politique".

"Agir de cette manière, c'est franchir la ligne rouge", a-t-il ajouté.

"Israël déploie ses services de sécurité contre les organisations des droits de l'homme", a-t-il poursuivi.

"Nous avons été des soldats. Nous nous sommes battus, et nous sommes arrivés à la conclusion qu'il valait mieux pour Israël de mettre fin à l'occupation", confie Schatz à I24news, ajoutant que "ce que nous faisons, nous le faisons légalement". 

Le ministre israélien de la défense Moshe (Bogui) Ya'alon a ordonné à l'armée d'ouvrir une enquête pour "publication d'informations classifiées" à la suite du reportage de la seconde chaîne télévisée Aroutz 2 sur les activités de l'organisation "Breaking the Silence", a révélé ce matin les médias locaux.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou avait déclaré jeudi soir que l'organisation "a franchi une nouvelle ligne rouge", ajoutant que les conclusions de l'enquête de Aroutz 2 sont en cours d'examen par les services de sécurité.

Une enquête menée par la chaîne israélienne Aroutz 2 concernant les activités de l'ONG de gauche "Breaking the Silence" a révélé que l'organisation semble avoir récolté des informations secrètes sur les opérations de l'armée israélienne.

"Breaking the silence", une organisation composée d'anciens soldats de l'armée israélienne, a pour objectif de recueillir des témoignages de soldats ayant servi en Cisjordanie et à Gaza afin d'informer sur la conduite des soldats dans ces territoires.

Le rapport de Channel 2 cite de nombreux témoignages inédits recueillis par "Breaking the silence", qui ont été obtenus par des membres de l'ONG de droite "Ad Kan", infiltrés clandestinement au sein de "l'ONG de gauche pendant une période prolongée.

Le rapport a également diffusé des vidéos montrant des membres de "Breaking the Silence" ainsi que des témoignages où les questions posées semblent tourner autour des activités opérationnelles des soldats plutôt que sur des sujets concernant les Palestiniens et les droits de l'homme.

"Ad Kan" avait précédemment fourni des données pour une autre enquête de Aroutz 2 concernant l'ONG de gauche, ce qui a conduit à l'arrestation de deux militants israéliens et un palestinien pendant plusieurs jours, avant d'être libérés sans inculpation.

Répondant aux nouvelles allégations, l'ONG "Breaking the Silence" a nié avoir recueilli des informations secrètes et a affirmé que ses membres travaillent en étroite collaboration avec un responsable militaire.

"Il y a plusieurs organisations, ainsi que des députés du Likoud et du Foyer juif qui s'appliquent à faire taire ceux qui tentent de critiquer le gouvernement et l'occupation", a déclaré la présidente de l'ONG "Breaking the Silence", Yuli Novak, en réponse au reportage de Aroutz 2.

Le président de la Knesset (Parlement israélien), Yuli Edelstein, souhaite que les autorités lancent une enquête "afin de clarifier les informations sensibles détenues par "Breaking the Silence".

La ministre adjoint des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a accusé l'organisation de "ternir le nom d'Israël" dans le monde entier et a ajouté qu'elle avait potentiellement "nui à la sécurité de l'Etat."

Yair Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid (opposition), a lui aussi dénoncé les activités de Breaking the Silence, considérant que l'ONG avait porté préjudice à Israël.

"Alors qu'Israël se bat contre le terrorisme, "Breaking the Silence" dérobe des informations et les utilise contre l'Etat", a déclaré Lapid.

"L'Etat d'Israël doit faire tout son possible pour protéger ses soldats et cette organisation n'a pas le droit d'exister dans un Etat qui se bat tous les jours pour la sécurité de ses citoyens", a-t-il ajouté.

9 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte