Diplomatie & défense

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
Le PM israélien a "proposé à la Belgique une aide politique et sécuritaire contre le terrorisme"

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a tenu une rare conférence de presse mercredi soir à Jérusalem au cours de laquelle il a dit espérer "que le prochain cycle de négociations avec la Turquie produira des résultats positifs qui permettront d'améliorer les relations" entre les deux pays.

Cette déclaration intervient alors que le président turc Recep Erdogan a affirmé plus tôt dans la journée à son homologue israélien Reuven Rivlin que la Turquie était prête à coopérer avec Israël contre le terrorisme".

Netanyahou s'est longuement penché sur le terrorisme, soulignant que celui-ci ne provient "ni de la négligence, ni de la frustration, mais de l'idéologie".

"Le terrorisme vient par vagues", a-t-il, répondant à un journaliste qui lui demandait pourquoi son gouvernement n'a pas réussi à vaincre le terrorisme palestinien, qui frappe Israël et la Cisjordanie depuis des mois.

"Israël est dans l'œil du cyclone", a-t-il ajouté, laissant entendre la position de l'Etat juif au Moyen-Orient rend le combat contre le terrorisme plus difficile. "Nous avons besoin de patience", a-t-il assené.

Le Premier ministre est également revenu sur les attentats de Bruxelles, expliquant que "les Israéliens savent ce que les Belges traversent parce qu'ils endurent des attaques similaires depuis des années".

"Je transmets mes plus sincères condoléances aux familles des victimes des attentats terroristes à Bruxelles.

"Nous sommes dans une guerre mondiale contre le terrorisme. Et hier soir, j'ai parlé avec le Premier ministre belge Charles Michel et il y a quelques heures, avec la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Je leur ai offert l'aide d'Israël dans notre lutte commune contre le terrorisme", a-t-il déclaré..

"Nous allons vaincre le terrorisme, mais si les nations du monde sont main dans la main, nous le vaincre beaucoup plus vite", a-t-ail encore dit.

"La source du terrorisme n'est pas l'occupation ou de désespoir, mais au contraire l'espoir. L'Etat islamique espère établir un califat islamique en Europe"

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte