Diplomatie & défense

Conseil des droits de l'Homme de l'ONU
Israël a accusé à plusieurs reprises le Conseil des droits de l'homme de parti pris

L'expert juridique canadien Stanley Michael Lynk a été nommé mercredi Rapporteur spécial de l'ONU sur "la situation des droits de l'homme", en Cisjordanie.

"Sur la base de mes consultations, et sur des critères généraux en matière d'expertise, d'expérience (...), d'indépendance, d'impartialité, d'intégrité personnelle, et d'objectivité, j'ai décidé de nommer M. Stanley Michael Lynk", a écrit le président du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, le sud-coréen Choi Kyonglim, dans une lettre envoyée au Conseil des droits de l'homme.

M. Lynk, professeur de droit, succède à l'Indonésien Makarim Wibisono, qui avait présenté début janvier sa démission au Conseil car Israël ne l'avait jamais autorisé à pénétrer en Cisjordanie.

Israël et le Conseil des droits de l'homme ont des relations tendues ces dernières années, les représentants israéliens ayant accusé à de multiples reprises cette instance onusienne de parti pris.

A LIRE SUR LE MEME SUJET:

Israël pourrait se retirer du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu

Le Conseil des droits de l'homme débat sur le boycott des implantations juives

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte