Quantcast i24NEWS - Israël: "Je ne conseille à personne de nous tester" (Lieberman)

Israël: "Je ne conseille à personne de nous tester" (Lieberman)

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman à la frontière nord le 7 juin 2016
"Notre frontière nord est entre de bonnes mains" a assuré le ministre israélien de la Défense

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman a entamé mardi sa première visite à la frontière nord et a averti les pays voisins "de ne pas nous tester" a rapporté le site Ynet.

Accompagné par le chef d'état-major Gadi Eizenkot, Lieberman a rencontré le chef du Commandement du Nord, Aviv Kochavi et d'autres généraux de haut rang.

"Nous avons pas d'autres plans au-delà du maintien de la paix", a déclaré le ministre de la Défense. "J'espère que chacun a bien compris, y compris nos voisins, et en tout cas, je conseille à personne de nous tester."

Lieberman a salué les entraînements militaires à la fin de sa tournée. "J'ai reçu une évaluation de ce domaine, qui est toujours une zone sensible, et je peux vous affirmer que notre frontière nord est entre de bonnes mains. Je suis impressionné par les évaluations, les plans, et l'état de préparation. Le rôle de l'armée israélienne ici est de maintenir la sécurité et la paix à la frontière nord, et c'est ce que nous faisons."

Israël a souvent été menacé sur le front nord par la Syrie et surtout l'organisation terroriste libanaise du Hezbollah. Mais l'armée a annoncé en décembre qu'il se préparait à la possibilité d'attaques terroristes menées sur la frontière israélo-syrienne par des djihadistes ou une milice affiliée à l'Etat islamique.

La Brigade des martyrs de Yarmouk disposerait de centaines de membres armés de chars et de mortiers.

Le groupe est considéré par Israël comme un dérivé de l'Etat islamique et selon une évaluation par un commandant de l'armée israélienne, il est possible que cela pourrait mener à une attaque stratégique dans la région frontalière.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël/Turquie: encore "une ou deux" réunions pour normaliser les relations
8Article suivantRwanda: Israël a arrêté la livraison d'armes 6 jours après le début du génocide en 1994