Diplomatie & défense

L'ambassadeur israélien à l'ONU, Danny Danon
"Ce n'est pas un hasard si cette organisation a été invitée à parler devant le l'ONU afin de nuire à Israël'"

L'ambassadeur israélien aux Nations-Unies Danny Danon va tenter de mettre fin au financement de l'ONG de gauche B'Tselem par des organes de l'ONU, suite aux propos anti-israéliens tenus par le directeur de l'organisation.

Les ONG israéliennes B'Tselem et "La Paix maintenant" étaient vendredi les invitées d'une réunion informelle du Conseil de Sécurité, au cours de laquelle elles ont présenté leur point de vue sur les constructions dans les implantations juives de Cisjordanie et à Jérusalem-est.

La réunion, organisée sous le nom de "Colonie illégales israéliennes: obstacles à la paix et à la solution à deux Etats" était consacrée à une analyse de la situation actuelle en Cisjordanie.

Au cours de son allocution, Hagai El-Ad, directeur exécutif de B'Tselem a entre autres déclaré qu'"Israël ne peut pas se considérer comme une démocratie tout en occupant le territoire d'un autre peuple".

Selon Danon, le fait que des organes de l'ONU soient les principaux bailleurs de fonds de cette organisation entrave l'objectivité de ses rapports.

"En 2016, trois organes de l'ONU ont donné de l'argent pour financer B'Tselem," a indiqué Danon, avant d'ajouter: "Ce n'est pas un hasard si cette organisation a été invitée à parler devant le l'ONU afin de nuire à Israël'".

Dimanche, le directeur de B'Tselem a indiqué à la radio israélienne que les organisations israéliennes devraient être libres de critiquer la politique du gouvernement sur la scène internationale.

3 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte