Diplomatie & défense

L'Assemblée générale de l'ONU, le 22 janvier 2015 à New York
Une résolution consacrée à Jérusalem présente le Mont du Temple comme un lieu saint pour les seuls musulmans

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté mercredi par vote six résolutions condamnant Israël et soutenant les Palestiniens, au cours de sa session annuelle consacrée à la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, qui a commencé mardi.

Une des résolutions, consacrée à Jérusalem, présente le Mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les musulmans) comme un lieu saint pour les seuls musulmans. Sur les 193 Etats membres des Nations Unies, 147 ont voté pour ce texte, sept ont voté contre et huit se sont abstenus.

Parmi les pays à s'être opposés à cette résolution, on retrouve les États-Unis, le Canada, Israël, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru et Palaos.

L'Australie, le Guatemala, le Panama, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Paraguay et Vanuatu se sont abstenus, tandis que des pays comme la France, l'Italie, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont voté pour.

Dans une autre résolution consacrée à Jérusalem, l’Assemblée générale demande "que le statu quo historique soit respecté verbalement et en pratique dans les Lieux saints de Jérusalem, notamment l’esplanade des Mosquées, et exhorte toutes les parties à œuvrer immédiatement et de façon conjointe à apaiser les tensions et à mettre fin à tous les actes de provocation, d’incitation et de violence commis dans les Lieux saints de la ville".

Une résolution sur "Le Golan syrien" a été adoptée par 103 voix pour, 6 voix contre (Canada, États-Unis, Îles Marshall, Israël, Micronésie et Palaos) et 56 abstentions. Dans ce texte, l’Assemblée générale estime "une fois de plus que le maintien de l’occupation du Golan syrien et son annexion de facto font obstacle à l’instauration d’une paix globale, juste et durable dans la région".

La résolution demande à Israël de "relancer les volets syrien et libanais des pourparlers et de respecter les garanties et engagements précédemment souscrits" et exige de l'Etat hébreu qu'il "se retire de tout le Golan syrien occupé jusqu’à la ligne du 4 juin 1967".

"Financer des activités anti-israéliennes, sous les auspices de l'ONU"

La représentante israélienne a condamné le vote de l'Assemblée générale, estimant qu'"au moment où le monde fait face à des conflits dévastateurs et à des catastrophes humanitaires, il est regrettable de voir l’adoption de résolutions qui détournent des ressources financières précieuses vers des organes dont l’unique objectif est d’attaquer Israël".

"Toutes les six résolutions échouent non seulement à promouvoir le dialogue ou à rétablir la confiance mais elles créent également une infrastructure organisationnelle pour financer des activités anti-israéliennes, sous les auspices des Nations Unies", a-t-elle ajouté.

Elle a également dénoncé le fait que les résolutions ne parlent pas des attaques terroristes qui ont coûté la vie à 42 citoyens israéliens et blessés plus de 600 autres ni des organisations internationales reconnues comme terroristes dont le Hamas.

Les coauteurs des textes refusent, a-t-elle aussi accusé, d’utiliser le terme "Mont du Temple", le site le plus saint du judaïsme, et "la place la plus sacrée des religions abrahamiques que sont l’Islam, le christianisme et le judaïsme".

Elle a vu là le témoignage du refus persistant des Palestiniens et de leurs soutiens de reconnaître le lien historique du peuple juif avec les lieux saints et la ville de Jérusalem.

Le représentant de la Mission des États-Unis à la session de l'Assemblée générale, qui a voté contre toutes les résolutions, a de son côté dénoncé le "nombre disproportionné de résolutions condamnant Israël", estimant que ces textes portent atteinte à "la perspective pour la paix."

Il a ajouté que son pays était "déçu" que l'Assemblée générale choisisse d'isoler Israël, ce qui est "contre-productif".

La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien est célébrée par les Nations Unies le 29 novembre de chaque année, date anniversaire de l'adoption par l'Assemblée générale, en 1947, du Plan de partage de l'ONU pour la Palestine.

8 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte