Quantcast i24NEWS - L'avion de chasse le plus sophistiqué au monde arrive en Israël

L'avion de chasse le plus sophistiqué au monde arrive en Israël

F-35 fighter jet
Lockheed Martin Aeronautics/Angel DelCueto
Le modèle Israélien, le F35l, a été surnommé Adir, signifiant « Redoutable » en hébreu

L’avion de chasse le plus sophistiqué au monde arrivera dès aujourd’hui en Israël. Le F-35, qui devait atterrir sur la base de l’Armée de l’Air à Nevatim dans le Sud d’Israël aux alentours de 14h00 et dont l'arrivée a été retardée, est un évènement majeur dans l’histoire des forces de l’air israéliennes.

Le modèle Israélien, le F35l, a été surnommé Adir, signifiant « Redoutable» en hébreu. Il est composé de systèmes électroniques conçus par des entreprises Israéliennes, et adaptés aux besoins d’Israël.

Le F-35 est un avion de chasse de 5ème génération. Ses améliorations, relativement aux avions de 4ème génération comme le F16 ou le Mig-29, sont dites considérables. « La différence est remarquable, ses capacités sont bien plus avancées et ce dans tous les domaines » affirme le Colonel Asaf de l’Armée de l’Air Israélienne, commandant adjoint à Nevatim. « Cet avion peut faire encore bien mieux. Il a été conçu de telle sorte qu’il sera très difficile de surpasser ces capacités d’ici plusieurs décennies ».

Le programme du F-35 a été quelque peu controversé du fait de la longue liste des défauts qui se présentèrent durant son développement, ainsi que de son prix – autour de 100 millions de dollars par avion.

Certains en Israël ont aussi mis en doute le rayon d’action de l’avion, insuffisant pour faire un aller-retour entre Israël et le centre de l’Iran, qu'un tel trajet ait lieu ou pas.

Cependant, l’armée de l’Air affirme que les capacités de 5ème génération d’Adir font davantage que compenser ces limitations, en associant des caractéristiques avioniques de furtivité avec des systèmes informatiques sophistiqués permettant une connaissance exhaustive des situations.

En bref, le F-35 n’est pas limité à un itinéraire ou à une localisation spécifique pour exécuter ses missions. Il peut les mettre en œuvre en demeurant à distance et non détecté. De plus, selon le Colonel Asaf, il est attendu que sa présence même dans le ciel réorganise le fonctionnement des collectes de renseignements militaires : « Dès que l’on parvient à l’apogée des technologies de 5ème génération, des informations, des renseignements et des capacités peuvent être fournies à l’ensemble de l’armée de l’Air et de Tsahal ».

Il ajoute une comparaison avec le domaine civil pour souligner la profondeur du changement : « nous étions habitués à avoir des téléphones cellulaires que nous utilisions pour passer des appels téléphoniques, ou au mieux pour envoyer et recevoir des messages textes … aujourd’hui nos téléphones peuvent envoyer et recevoir des emails, nous avons des invitations de nos calendriers, nous recevons des alertes, nous écoutons de la musique, nous mettons en ligne des vidéos, nous jouons à des jeux et, plus encore, nous faisons tout cela en même temps. Voilà la différence entre la 4ème et la 5ème génération ».

La technologie furtive du F-35 a pris récemment de l’importance pour l’establishment de la défense israélienne, du fait de l’augmentation de la présence de systèmes défensifs Russes sophistiqués dans la région, en mesure de dépister efficacement l’arsenal actuel des avions de guerre Israéliens dès leur décollage.

Une des raisons d’acquisition du F-35 est aussi liée à la possibilité que des ennemis d’Israël puissent aussi détenir leur propres avions de chasse de 5ème génération. Le chasseur furtif Chinois J-20 a été officiellement dévoilé il y a tout juste un mois, et le Sukhoi Russe T-50 devrait entrer en service en 2018.

Le 140ème escadron de l’armée de l’Air israélienne devrait devenir le premier escadron opérationnel de F-35s en dehors des Etats-Unis, bien qu’une année devrait encore être nécessaire pour que les premiers avions deviennent entièrement opérationnels, étant donné que du personnel compétant doit encore terminer la formation.

« Au début, ce seront des pilotes expérimentés qui viendront ici (pour se former au F-35) », explique le Commandant Matan, l’un des quelques rares pilotes israéliens ayant déjà été formés pour piloter cet avion aux Etats-Unis. Il sera instructeur de vol au programme de formation à Nevatim, où des installations ont déjà été construites pour recevoir les nouveaux avions. « Nous choisirons les pilotes au sein des unités qui existent déjà, des groupes F-16 et F-15, et, dans un futur pas si lointain, nous intégrerons aussi, au sein de l’installation d’Adir, des pilotes relativement jeunes qui ont terminé leurs leçons de vols».

Le F35 est un avion à une place, ce qui signifie que la plupart des formations se feront dans des simulateurs de vols et non à bord de l’avion lui-même. « Nous aurons ici une installation comportant 4 simulateurs, pour des exercices en situations tactiques et en situation d’urgence » a ajouté le Commandant Matan. «Elle accueillera aussi des séances de perfectionnement. Chacune des formations préparatoires au premier vol auront lieu dans cette installation ».

Les deux premiers Adirs arriveront en Israel Lundi au cours d’une cérémonie à Nevatim pour laquelle sont attendus le Secrétaire de la Défense des Etats-Unis, Ashton Carter, le Président, le Premier Ministre et le Ministre de la Défense Israéliens ainsi que le Chef d’Etat-Major de l’armée israélienne. Neuf autres F-35s sont attendus pour la fin de l’année 2017 et le premier contingent entier de 33 avions d’ici 5 à 6 ans. Israël s’est déjà engagé à acheter un second contingent de 17 avions, qui, selon l’Armée de l’Air, pourrait prendre encore une ou deux années de plus.

Shai Ben-Ari est le correspondant militaire d'I24News.

Commentaires

(1)

Magnifique.

8Article précédentNetanyahu condamne les attentats d'Istanbul
8Article suivantArrivée des deux premiers exemplaires du F-35 en Israël