Diplomatie & défense

L'attentat à fait 4 mort et une quinzaine de blessés

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré dimanche que "tout porte à croire" que l'auteur de l'attaque au camion bélier à Jérusalem était membre de l'organisation terroriste Etat islamique (EI).

"Nous connaissons l'identité de l'auteur qui, selon toutes les indications, soutient l'Etat islamique", a déclaré Netanyahou.

"Nous savons que les attentats se succèdent, de la France à Berlin et maintenant à Jérusalem, et il est probable qu'il y ait un lien entre eux", a-t-il précisé.

Quatre soldats israéliens, trois femmes et un homme, tous âgés d'une vingtaine d'années, ont été tués et quinze autres blessés, dont un grièvement, après qu'un terroriste à bord d'un camion a foncé sur un groupe de soldats qui se trouvaient sur la promenade qui surplombe la Vieille ville dans le quartier d'Armon Hanatsiv.


L'identité des quatre victimes a été révélé dimanche soir, il s'agit de Yael Yekutiel, 20 ans, officier et originaire de Givatayim; Shir Hajaj, 22 ans, Cadet et de Maaleh Adumim; Shira Tzur, 20 ans, Cadet, de Haïfa; Erez Orbach, 20 ans et originaire de Alon Shvut.

Le chauffeur du véhicule a été abattu par les tirs de riposte d'un civil, détenteur d'une arme, qui se trouvait sur place.

Selon les médias palestiniens, le terroriste a été identifié comme Fadi al-Qanbar, et est originaire du quartier de Jabel Mukaber, à Jérusalem-Est, à proximité d'Armon Hanatsiv. Le père de al-Qanbar ainsi que 4 autres membres de sa famille, ont par la suite été arrêtés par la police lors d'un raid, a annoncé la police.

Un porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué que les victimes faisaient partie d'un groupe de soldats descendant d'un bus pour se rendre sur la promenade qui offre une belle vue sur la Vieille ville de Jérusalem.

Soudain, le conducteur du camion "a foncé avec son véhicule sur eux", a précisé le porte-parole, en précisant que, "à l'heure actuelle, nous excluons l'hypothèse d'un accident".

Plusieurs équipes de secours ont été dépêchées immédiatement sur les lieux de l'attaque pour s'occuper en urgence des blessés. Ces-derniers ont été transférés vers l'hôpital Hadassah et le centre médical Shaarei Tzedek.


Après l'attaque, des agents de police des frontières ont pénétré dans le quartier du terroriste.

Suite à l'attaque, la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, a appelé la communauté internationale "à exiger la fin du terrorisme et de l'éducation au terrorisme".

"Le monde reçoit une réponse claire de la part des Palestiniens à la conférence de paix prévue à Paris ; plus de terrorisme", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

10 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte