Quantcast i24NEWS - Les avocats du soldat Azaria dénoncent la "ligne rouge" franchie par l'armée

Les avocats du soldat Azaria dénoncent la "ligne rouge" franchie par l'armée

Israeli soldier Elor Azaria (C) had been on trial for manslaughter in a military court, with right-wing politicians defending him despite top army brass harshly condemning the killing
Heidi Levine (POOL/AFP)
L'abandon de l'appel pourrait favoriser une grâce du soldat selon l'armée (rapport)

Les avocats du soldat israélien Elor Azaria, reconnu coupable d'homicide involontaire après avoir tué un terroriste palestinien neutralisé en mars dernier, ont accusé l'armée d'avoir "franchi une ligne rouge" en essayant de convaincre la famille du soldat de renoncer à faire appel de la décision du tribunal, pour favoriser une grâce.

La défense faisait référence à une réunion qui s'est tenue entre des responsables de l'armée, notamment le commandant de la brigade à laquelle appartient Azaria, et le père du soldat, Charlie Azaria, organisée lundi selon Channel 2.

Jack Guez (AFP/File)

Les avocats d'Azaria, Eyal Besserglick et Ilan Katz, ont adressé une lettre au ministre de la Défense Avigdor Lieberman, dénonçant les agissements de l'armée.

"Nous avons découvert à notre plus grande surprise que des contacts inappropriés avaient eu lieu entre des responsables de l'armée et le père de notre client afin de le conseiller de changer d'avocat et également de s'abstenir de faire appel", peut-on lire dans la lettre, citée par les médias israéliens.

Les juges du tribunal militaire ont rendu leur verdict mercredi dernier et devraient annoncer la peine le 15 janvier prochain.

Cette réunion entre des responsables de l'armée et le père du soldat, Charlie Azaria, a été organisée dans le but d'apaiser les tensions entre l'armée et la famille, selon Channel 2.

Jack Guez (AFP)

L'idée était également de réfléchir à un moyen de contenir les retombées publiques du procès, qui a suscité une forte émotion en Israël et divisé profondément la société jusqu'aux responsables de la classe politique.

Mardi, Lieberman a appelé sur Facebook les opposants au verdict partisans de la grâce du soldat à garder le silence car "ils font plus de mal" qu'autre chose à Azaria.

"Nous savons tous que d'un côté il y a un soldat décoré et de l'autre il y a un terroriste venu tuer des Juifs", a-t-il éncore écrit.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou, ainsi que des membres de l'opposition, ont publiquement apporté leur soutien à une grâce du soldat.

Commentaires

(1)

Je crois me souvenir que la famille a fait une collecte publique et a récolté 400.000 shekels pour pouvoir payer les honoraires d'avocat. Il est certain que l'abandon de l'appel serait un significatif manque à gagner pour eux. Seraient ils prêts à faire l'impasse sur leurs honoraires pour défendre le soldat ?

8Article précédentUn groupe terroriste palestinien inconnu revendique l'attentat de Jérusalem
8Article suivantIsraël: le Hamas utilise des faux profils pour piéger les téléphones de soldats