Quantcast i24NEWS - Israël: le Hamas utilise des faux profils pour piéger les téléphones de soldats

Israël: le Hamas utilise des faux profils pour piéger les téléphones de soldats

Alabina Goren / Profil Facebook
Facebook
Le Hamas a utilisé des faux profils de femmes attirantes et de vétérans de l'armée pour piéger des militaires

Les autorités israéliennes ont démantelé un réseau du Hamas sur Facebook qui utilisait des faux profils de femmes "attirantes" et de vétérans de Tsahal pour tenter de contacter et séduire des soldats sur internet, selon un haut responsable du renseignement.

Selon l'officier, la mission de ce réseau était de soutirer des renseignements militaires sensibles auprès des soldats en insérant un cheval de Troie dans leurs smartphones au moment des conversations.

L'officier n'a pas révélé le nombre exact de soldats touchés par ces attaques, mais a estimé que les services en avaient dénombrés "plusieurs dizaines".

"Il y a bien sûr une volonté de nuire à la sécurité nationale, mais le préjudice commis est mineur", a-t-il ajouté.

L'officier a par ailleurs indiqué que "la menace est maintenant considérée comme déjouée" et que les appareils des soldats touchés avait été "désinfectés".

Avec ces faux profils, les pirates entraient en contact avec les soldats israéliens et entamaient la conversation au cours de laquelle, ils envoyaient aussi des photos dérobées.

À un certain moment, ils demanderaient au soldat de télécharger un logiciel pour continuer à bavarder, jurant qu'ils ne pouvaient pas télécharger WhatsApp ou d'autres applications de de messagerie instantanée.

Les applications, qui avaient des noms comme YeeCall Pro ou Wowo messenger, étaient en réalité des chevaux de Troie qui permettaient aux pirates du Hamas de contrôler les téléphones des soldats, leurs fichiers, d'avoir accès à leurs données GPS, ou encore d'installer des applications sur l'appareil.

"L'ennemi connaît le langage des jeunes et a réussi à installer des virus pouvant contrôler les téléphones de dizaines de soldats", a indiqué une source militaire.

Le lancement de la campagne est destiné à avertir les soldats des dangers potentiels sur les réseaux sociaux, selon cette source. 

Par ailleurs, elle a évoqué le fait que des hackers du Hamas seraient entrés sur des centaines de groupes Facebook de soldats pour obtenir des informations. 

"Nous allons diffuser et dénoncer les faux profils du Hamas, imposer des règles plus strictes pour les soldats qui sont sur des réseaux sociaux et former les militaires à réagir aux attaques avant qu'il ne soit trop tard", explique la source. 

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentLes avocats du soldat Azaria dénoncent la "ligne rouge" franchie par l'armée
8Article suivantLa conférence de Paris est une "imposture" palestinienne (Netanyahou)