Quantcast i24NEWS - "Quand je parle de l'Iran, je le fait aussi au nom des pays arabes" (Netanyahou)

"Quand je parle de l'Iran, je le fait aussi au nom des pays arabes" (Netanyahou)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 9 octobre 2016
GALI TIBBON (AFP/Archives)
Sur Fow News, le PM a expliqué la menace iranienne contribuait à rapprocher Israël et ses voisins arabes

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré jeudi qu'il était le porte-voix des pays du Proche-Orient, menacés par "un Iran malveillant", et que ce rôle contribuait à rapprocher Israël de ses voisins arabes, dans une interview à la chaîne américaine Fox News.

Selon Netanyahou, bien qu'il ait été "le plus franc" sur l'accord concernant le nucléaire iranien, les pays arabes, parmi lesquels l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, tiennent discrètement le même discours.

"Les pays arabes disant des choses dans l'ombre qu'ils ne diraient pas en public. J'ai dû parler, en quelque sorte, pour tout le monde dans la région", a-t-il affirmé.

"L'Iran est devenu plus agressif et soutient davantage le terrorisme", a ajouté le dirigeant israélien en visite aux Etats-Unis.

MAHMMOD HOUSSEINI / AFP

Netanyahou a profité de l'interview pour remercier l'ancien président américain Barack Obama pour son soutien à Israël, tout en rappelant qu'il était heureux d'avoir un nouveau président à la Maison Blanche qui parlera directement avec Israël et les pays arabes sur les dangers d'un Iran nucléaire.

"C'est dangereux pour l'Amérique, dangereux pour Israël, dangereux pour les Arabes", a encore déclaré Netanyahou. "Tout le monde le comprend maintenant. Et il y a un président américain qui le comprend. Et nous parlons de ce qu'il faut faire contre cette menace commune".

Lors d'une conférence de presse conjointe mercredi, le président Donald Trump a évoqué son objectif d'empêcher l'Iran de réaliser ses ambitions nucléaires.

L'accord iranien est "un des pires accords que j'ai jamais vu", avait déclaré le nouveau président américain. "Mon administration a déjà imposé de nouvelles sanctions à l'Iran et je vais faire encore davantage pour empêcher l'Iran de jamais développer, vraiment jamais, une arme nucléaire", a-t-il ajouté.

Le danger de l'islam radical

Sur Fox News, Netanyahou a également évoqué le changement apparu dans les relations entre Israël et ses voisins, motivé par une préoccupation commune à l'égard de la montée de l'islam radical.

"Je pense qu'il y a un changement qui est en train de se produire à cause de la montée de l'islam radical", a-t-il expliqué.. "L'islam radical a deux sources : les sunnites radicaux, autrefois dirigés par Al-Qaïda, et aujourd'hui par l'Etat islamique et les chiites radicaux dirigés par l'Iran. Les pays arabes sont menacés par les deux", a-t-il martelé.

"Et quand ils regardent autour d'eux, ils se disent 'qui va nous aider contre ces menaces jumelles?'. Et ils disent 'il y a un pays dans la région qui est puissant, déterminé, résolu à combattre cet ennemi commun et c'est Israël'. Ils ne nous regardent plus comme leurs ennemis, mais de plus en plus comme leur allié contre cette menace commune".

Lors de la conférence de presse de mercredi, Netanyahou a déclaré que le meilleur espoir pour arriver à un accord de paix avec les Palestiniens, serait qu'il fasse partie d'un consensus régional.

"Je crois que la grande opportunité pour la paix vient d'une approche régionale et de la participation de nos nouveaux partenaires arabes dans le cadre d'une paix plus large, et d'une paix avec les Palestiniens", a-t-il soutenu. Trump a ensuite convenu qu'il s'agissait d'une approche explorée par les Etats-Unis et Israël.

SAUL LOEB (AFP)

Outre le danger de l'islam radical, le Premier ministre a déclaré que les autres pays du Moyen-Orient craignaient que l'Iran n'obtienne l'arme nucléaire d'ici 10 ans.

"L'accord dit ceci 'pas de bombe aujourd'hui, 100 bombes demain, en 10 ans", a déclaré Netanyahou. "Et l'Iran ne change pas d'attitude... Nous sommes tous en proie à ce régime islamique militant qui va se doter d'armes nucléaires et de missiles balistiques qui peuvent vous atteindre".

Netanyahou a terminé l'interview en affirmant que l'Iran pose également une menace claire aux États-Unis.

L'Iran a "tué des Américains partout dans le monde", a-t-il dit. "Ils parrainent le terrorisme contre les Américains partout. Maintenant, ils vont construire des missiles balistiques intercontinentaux qui peuvent atteindre les États-Unis? Et ils ont les ogives multiples pour faire cela? C'est horrible. C'est dangereux pour l'Amérique, dangereux pour Israël, dangereux pour les Arabes", a-t-il conclu.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentLa position US "très confuse" sur le conflit israélo-palestinien, selon Ayrault
8Article suivantLe Hamas rejette l'offre d'une aide économique proposée par Lieberman