Quantcast

Netanyahou accuse Abbas de "mentir au monde" et d'inciter à la "terreur"

Le drapeau du Hamas lors d'un rassemblemement à Jabalia, le 9 décembre 2016
MOHAMMED ABED (AFP)
"Enseignez la paix, pas la terreur", a dénoncé Netanayhou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a accusé lundi le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, de "mentir" lorsque ce dernier affirme "au monde qu'il éduque les enfants palestiniens pour la paix", après avoir nommé une place en l'honneur d'un terroriste palestinien.

Mahmoud Abbas a inauguré la semaine dernière la place "Martyr Khaled Nazzal" à Jénine en Cisjordanie, en hommage à un terroriste du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FPLP) qui a orchestré le massacre de Ma'alot en 1974, au cours duquel une centaine d'élèves ont été pris en otage dans une école, 22 enfants et trois enseignants ont été assassinés.


"Nommer encore une autre place publique en l'honneur d'un meurtrier de masse, enseigne aux jeunes palestiniens à tuer des Israéliens. C'est le contraire de la paix", a dénoncé Netanyahou dans une publication sur les réseaux sociaux.

"Président Abbas: arrêter d'empoisonner les esprits de la jeunesse palestinienne. Enseignez la paix, pas la terreur", a-t-il insisté.


Le dirigeant israélien s'est ensuite à nouveau révolté contre la politique palestinienne de rémunération des terroristes et leurs familles qui mènent des attaques contre des Israéliens, soulignant que le meurtrier de la jeune israélienne Hadas Malka, a reçu les honneurs de l'AP en voyant sa "maison décorée de drapeaux".

Cette nouvelle montée de tension intervient alors que l'émissaire du président américain, Jason Greenblatt, est arrivé hier en Israël, et sera rejoint mercredi par le conseiller spécial et gendre de Trump, Jared Kushner.

Les deux conseillers se rendent cette semaine en Israël et en Cisjordanie pour une série de rencontres avec les dirigeants israéliens et palestiniens afin de relancer les efforts de paix dans le conflit israélo-palestinien.

Greenblatt s'est rendu hier au Mur Occidental, puis a rendu visite à la famille du Sergent-major Hadas Malka pour lui présenter ses condoléances.


Commentaires

(5)
Danstern

Avez vous déjà pensé au fait que des centaines de milliers de juifs ont dû à nouveau se déraciner du pays où ils sont nés, et parcourir parfois des milliers de kilomètres, pour rejoindre la terre de leurs ancêtres, laissée à l'abandon, et transformer les déserts et marécages en zones fertiles. Les arabes n'ont qu'à faire quelques dizaines de kilomètres pour rentrer chez eux, et tout rentrera dans l'ordre.

yessongs

bravo gloumi.

Anonymous

Monsieur Netanyahou devrait crier haut et fort, la Jordanie fut donnée par les Anglais pour les autochtones arabes et Gaza fut donné par le gouvernement d'Israël.. Ces deux territoires font partie de la terre ancestrale juive et de ce fait, il n'est pas question de céder à nouveau une partie de notre territoire à des arabes venus de partout qui se font appeler Palestiniens depuis 1967... De plus le territoire QU'ILS réclament la Judée et la Samarie, ont été reconquis après une déclaration de guerre de la coalition arabes.. Cette terre est donc doublement aux juifs.. FAUT CRIER HAUT ET FORT CETTE VÉRITÉ. .. MERCI À MONSIEUR NETANYAHOU DE CE BATTEZ POUR NOTRE TERRITOIRE PLUSIEURS FOIS MILLINAIRES...

glouni

Beaucoup de Palestiniens aiment tellement leurs enfants qu'ils préfèrent les voir morts que vivants. Pourquoi utilisaient-ils des roquettes ils disposent de chair fraîche, une chair à canon : leurs bambins. Et l'Europe, tout le monde trouve ça normal. Pas de problème, le chant des mamans sur le net à la gloire de leur martyr de fils, c'est naturel. Après Martine à la plage, martyrs à Gaza ! Vue de France, c'est extraordinaire. Une maman palestinienne : "C'est bien mon fils, mange ta soupe ! Ainsi, tu deviendras grand et pourra te faire tuer en martyr."

nous pouvons, à l'instar de nos amis palestiniens, baptiser une place a Jérusalem. Place Baroukh Goldstein avec une inauguration en grande pompe ? Aaretz.

8Article précédentCoup d'envoi du Salon du Bourget: l'industrie israélienne au rendez-vous
8Article suivantTentative d'attaque au couteau à Jérusalem, le terroriste abattu