Quantcast i24NEWS - Déception d'Abbas après l'absence de réaction US sur les nouvelles constructions

Déception d'Abbas après l'absence de réaction US sur les nouvelles constructions

Palestinian leader Mahmoud Abbas attends the 25th Arab League summit, March 25, 2014
(photo credit:AFP/Yasser al-Zayyat)
La question des salaires des terroristes palestiniens a tendu les réunions entre l'AP et les émissaires US

Les responsables de l'Autorité palestinienne ont exprimé leur déception sur l'absence de réaction de l'administration Trump après l'annonce de nouvelles constructions israéliennes en Cisjordanie, alors que des émissaires américaines étaient dans la région pour relancer les pourparlers de paix.

Jared Kushner, gendre et proche conseiller de Donald Trump, accompagné de l'émissaire spécial américain pour le Proche-Orient Jason Greenblatt, a rencontré mercredi le Premier ministre Benyamin Netanyahou à Jérusalem, avant de se rendre à Ramallah dans la soirée pour s'entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

Le proche de Trump a commencé la réunion en demandant à Abbas de cesser le versement de pensions à plusieurs terroristes palestinien aujourd'hui en prison et à leurs familles, ce qui a provoqué la colère du leader palestinien, selon des sources palestiniennes citées par des médias israéliens.

Abbas et ses conseillers ont accusé les États-Unis de prendre le parti d'Israël, et ont éconduit la demande de Kushner.

"La délégation américaine a accepté la position d'Israël concernant le paiement des salaires aux prisonniers", a déclaré une source palestinienne à Ynet. "Elle l'a décrit comme un moyen d'inciter au terrorisme, et exigé que cela cesse".

Selon les médias arabes, les Américains ont fait un pas en arrière sur la question des salaires des prisonniers. À l'origine, les États-Unis voulaient que tous les paiements s'arrêtent. Ils souhaitent maintenant que seul les salaires de près de 600 prisonniers condamnés à perpétuité, et responsables de la mort d'Israéliens, soient gelés, selon la radio israélienne.

NICHOLAS KAMM (AFP)

Jeudi, Abbas a défendu les paiements aux prisonniers palestiniens, y compris ceux versés aux terroristes condamnés, estimant que c'était une question de "responsabilité sociale", et déclaré qu'Israël se servait de cette question comme prétexte pour éviter les pourparlers de paix.

Un haut responsable palestinien a par ailleurs déclaré à Haaretz qu’Abbas a demandé aux Américains de connaître leur position sur les grands projets de construction en Cisjordanie récemment annoncés par Netanyahou, "les problèmes centraux du conflit", mais n'a reçu aucune réponse.

"Nous avons dit aux Américains que les implantations étaient la source du désespoir et de la terreur parce qu'elles supprimaient tout espoir pour les Palestiniens de vivre dans leur propre pays", a déclaré une source palestinienne à Ynet.

Des sources américaines ont confirmé que la question des salaires des prisonniers et celle de l'incitation à la violence ont été discutées, mais elles ont nié qu'elles aient assombri les pourparlers, affirmant que les entretiens ont porté principalement sur les revendications palestiniennes et leur ordre de priorité.

Lors des réunions avec Greenblatt et Kushner, les Palestiniens ont présenté aux envoyés américains un document indiquant leur position sur les questions importantes, notamment celles des frontières et des implantations.

Un haut fonctionnaire palestinien a déclaré mercredi que la réunion avec Greenblatt mardi avait été tendue à cause des salaires des prisonniers, affirmant que les Américains "achètent" les plaintes de Netanyahou sur la question de l'incitation à la haine palestinienne.

Le fonctionnaire, qui a souhaité resté anonyme, a ajouté que les Palestiniens ont rejeté les pressions de Greenblatt et réclamé un gel des implantations israéliennes.

Il a déclaré qu'une délégation palestinienne se rendrait à Washington le mois prochain pour de nouveaux pourparlers.

Abbas a par ailleurs demandé une relance rapide du comité tripartite, afin d’avancer sur les négociations.

"Le président Trump a lancé l'idée d'un comité mixte de cinq [représentants de chaque camp] et nous voulons progresser sur ce sujet", a indiqué le responsable palestinien.

"Mais nous devons d'abord comprendre quelle est la position de l'administration sur la question des implantations, et si elles les considèrent comme le principal obstacle au progrès des négociations", a-t-il encore affirmé.

"Il est impossible de parler d'une version qui amènerait les parties à de sérieuses négociations tant qu'Israël continuera de construire massivement dans les implantations avec le feu vert des États-Unis, ou en restant silencieux sur les constructions", a-t-il ajouté.

Commentaires

(7)

Ces palestiniens sont extraordinaires: parce que l on épouse pas exactement leur cause on n est pas objectif! Ils sont tellement habitues a ce que le monde se couche devant eux qu un autre point de vue est accuse de parti pris. Sans compter que cet aveuglement les empêche de comprendre que les pays du golfe vont les lâcher pour bénéficier du parapluie américain face a l iran Bref faux sur toute la ligne...comme d habitude

Personne ne se couche devant eux. ce ne sont que des pantins, tant qu'ils sont inondés de malettes d'argent, dont ils sont extrêmement friands.

et ils veulent la paix ? C est pas moi mais l autre et pouvue que ça marche on paye dès que vous avez réussi

Oh que si L europe et l occident en général se couchent devant eux Sauf Trump leur tient tete

Ah la la sacrée israélien .... ils font ce qu ils veulent . Colonisent à tour de bras sans que le monde bouge mais arrivent si facilement à jouer les vilains petits canards mal aimé du monde ... ça devient honteux ! Ont ils seulement respectés une seule résolution de l ONU ? Ont ils seulement eu un seule dirigeant européen ou américains qui leur a tenu tete ??? Non ! Mais ils continuent à pleurer et se plaindre . En même temps tant que ça marche ...

Anonymous pourquoi les résolutions de l ONU devraient être suivies stricto sensu par Israël puisqu Israël use de son droit de légitime défense ? Dites si un terroristes vous menace et que vous disposez d une arme pour vous défendre qu' allez-vous faire ? Vous allez sauver votre vie et celle de ce que vous aimez ou bien vous laissez assassiner ? Vous vous défendez n'est-ce pas ? Ce n est que de la défense légitime, de bon droit. Et bien Israël se défend dans les faits et dans la forme contre la calomnie.

Ceux que

8Article précédentLieberman accuse Abbas de chercher à pousser Israël et le Hamas à la guerre
8Article suivantDanon accuse la FINUL d'ignorer les opérations du Hezbollah à la frontière