Quantcast i24NEWS - Netanyahou désapprouve la position de l'Irlande vis-à-vis des Palestiniens

Netanyahou désapprouve la position de l'Irlande vis-à-vis des Palestiniens

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney
GPO
Le Premier ministre lui a demandé pourquoi l'Irlande aide les ONG qui appellent à la destruction d'Israël

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'est entretenu mardi à Jérusalem avec le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney, à qui il a fait part de son insatisfaction à l'égard de la position de l'Irlande vis-à-vis des Palestiniens.

Il a notamment déclaré au chef de la diplomatie que "son pays ne condamnait pas les Palestiniens pour l’incitation à la violence et la glorification de ceux qui commettent des attaques terroristes", peut-on lire sur la page Facebook de Netanyahou.

La discussion s'est focalisée en grande partie sur le conflit israélo-palestinien et "le Premier ministre lui a également demandé pourquoi l'Irlande aide les ONG qui appellent à la destruction d'Israël et a noté que de nombreux pays européens ignorent le problème fondamental du conflit étant le refus palestinien de reconnaître l'état des Juifs", est-il également indiqué.

Au cours de son voyage de trois jours dans la région, le ministre irlandais devrait rencontrer des "représentants d'ONG israéliennes et palestiniennes financées avec l'aide irlandaise", selon son bureau.

Coveney, nommé ministre des Affaires étrangères le mois dernier, a quant à lui publié sur son compte Twitter une photo de sa "bonne rencontre" marquée par "le franc-parler" avec Netanyahou, notant qu'il avait "soulevé les problèmes avec fermeté et écouté les points de vue des Israéliens".

La visite de Coveney survient après les visites du Premier ministre indien et du président rwandais qui ont tous deux salué les liens bilatéraux "chaleureux" et "amicaux" avec Israël et n'ont pas soulevé la question palestinienne.

"Je suis profondément ému par ma visite au musée commémoratif de l'Holocauste de Yad Vashem. C'est un rappel poignant du mal indicible infligé, il y a des générations, au peuple juif de même qu'il symbolise son endurance et sa force", a écrit la semaine dernière Narendra Modi dans le Livre d'or de Yad Vashem.

Le président rwandais, Paul Kagame, a de son côté déclaré lundi que "nous sommes heureux d'être reçus par d'excellents amis avec lesquels nous entretenons des liens depuis plusieurs années et faisons beaucoup de choses porteuses de sens pour nos deux peuples".

L'Irlande est l'un des soutiens les plus fervents des Palestiniens en Europe. En mai dernier, après le vote du conseil municipal de Dublin, il avait été décidé de hisser le drapeau palestinien au sommet de l'hôtel de ville jusqu'à la fin du mois de mai "comme geste de solidarité avec le peuple palestinien".

Commentaires

(2)
Danstern

comments have vanished...

Master

pourquoi l'avoir reçu à cet irlandais , je croyais que Bibi ne voulais plus voir ces politiques qu'ils passent par Jérusalem ensuite à Ramala . il ne fallait pas le recevoir je regrette . Bibi n'a pas été ferme .

8Article précédentGreenblatt et Friedman rencontrent des responsables palestiniens à Jérusalem
8Article suivantCisjordanie: 2 Palestiniens tués lors de heurts avec des soldats israéliens