Quantcast i24NEWS - Cisjordanie: l'armée israélienne investit le village du terroriste de Halamish

Cisjordanie: l'armée israélienne investit le village du terroriste de Halamish

Des soldats israéliens patrouillent dans l'implantation de Halamish en Cisjordanie au lendemain d'une attaque palestinienne ayant fait 3 morts, 22.07.2017
Armée israélienne
Le Palestinien a tué 3 Israéliens dans une maison où une famille s'était réunie pour le repas de Shabbat

Suite à l'attaque de l'implantation de Halamish en Cisjordanie, qui a coûté la vie à trois Israéliens vendredi soir, l'armée israélienne a envoyé samedi matin une division dans le village de Kaubar, d'où est originaire le terroriste Omar el-Abed, un Palestinien de 19 ans, qui a été neutralisé peu après son forfait.


Cisjordanie: Attaque sanglante à Halamish by i24news-fr

Selon l'armée, le village, qui se trouve à quelques centaines de mères de Halamish, a été bouclé, des forces ont mené des recherches dans la maison du terroriste.

"Pendant la nuit, les forces israéliennes ont pris les mesures de la maison de l'assaillant (en vue de sa destruction) dans le village de Koubar, y ont recherché des armes et confisqué de l'argent utilisé à des fins terroristes", a indiqué la porte-parole de l'armée.

Des ingénieurs ont par ailleurs été envoyés afin de préparer la démolition de sa maison.

Par ailleurs, un de ses frères, Mounir, 21 ans, a été arrêté par les forces de sécurité israéliennes.

Suite à l'attaque, l'armée a mobilisé des bataillons supplémentaires en Cisjordanie, en plus de ceux déjà réquisitionnés pour contenir les heurts liés à la crise du Mont du Temple à Jérusalem.

Pierre Klochendler - i24News

Le terroriste palestinien s'est infiltré dans une maison de Halamish vers 21h30 où une dizaine de personnes étaient réunies pour le traditionnel repas de Shabbat du vendredi soir.

A coup de couteaux, Omar el-Abed a grièvement blessé un homme de 70 ans, ainsi que son fils et sa fille, tous deux la trentaine. Tous ont succombé à leurs blessures.

La femme du père de famille, âgée de 68 ans, a également été sérieusement blessée, mais est toujours en vie.

"Il a attaqué et massacré une famille pendant le dîner de shabat, tuant le grand-père et deux de ses enfants et blessant la grand-mère", a indiqué une porte-parole de l'armée sans donner davantage de détails sur l’identité des victimes.

Pendant l'attaque, une autre fille de la famille a caché plusieurs des petits-enfants dans une des chambres, d'où elle a appelé la police et a crié qu'un terroriste était à l'intérieur de la maison.

Sur une photographie du lieu de l'attaque diffusée par l'armée on voit le sol d'une cuisine totalement recouvert de sang.

Armée israélienne

Omar el-Abed a été blessé pendant l'attaque par les tirs d'un voisin, un soldat israélien, qui s'était précipité sur les lieux, averti par les cris de la famille.

Un infirmier du Magen David, présent que les lieux de l'incident, a indiqué que le terroriste a été blessé par les tirs et évacué vers un hôpital israélien dans un état modéré.

Interrogé par les forces de sécurité, Abed a affirmé avoir acheté le couteau deux jours plus tôt, souhaitant commettre une attaque terroriste à cause des événements sur le Mont du Temple à Jérusalem.

Selon l'armée, le terroriste avait publié peu de temps avant de s'infiltrer dans l'implantation un message sur sa page Facebook où il écrivait notamment: "Tout ce que j'ai c'est un couteau acéré et je répondrai à l'appel de (la mosquée) Al-Aqsa".

Le Hamas salue l'attaque, l'ONU condamne

Le Hamas a publié une déclaration peu après l'attaque, qu'il a qualifié d'"héroïque". Pour le mouvement terroriste, l'attaque intervient après "la violation par Israël des droits du peuple (palestinien) à Jérusalem et sur la mosquée Al-Aqsa".

L'ONU a de son côté rapidement émis un communiqué pour condamner l'attaque.

"Le secrétaire général (de l'ONU) condamne fermement l'attaque au couteau perpétré par palestinien, qui a entraîné la mort de trois membres d'une famille israélienne dans l'implantation de Halamish en Cisjordanie occupée", souligne le communiqué.

Facebook

Celle-ci intervient au terme d'une journée d'affrontements à Jérusalem et en Cisjordanie entre forces de l'ordre israéliennes et manifestants palestiniens qui ont fait trois morts palestiniens et des centaines de blessés.

Les tensions sont allées crescendo depuis une semaine après une attaque qui a coûté la vie à deux policiers israéliens le 14 juillet dans la vieille ville de Jérusalem.

Après avoir découvert que les armes des terroristes avaient été cachées sur le Mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les musulmans), Israël avait décidé d'installer des détecteurs de métaux aux entrées de ce site ultra-sensible.

Cette mesure a provoqué la colère des Palestiniens, et vendredi soir le président Mahmoud Abbas a annoncé que les contacts avec Israël seraient "gelés" tant que ces mesures ne seraient pas annulées.

Après avoir débuté à Jérusalem-Est, les heurts se sont propagés à la Cisjordanie où 3.000 Palestiniens se sont rassemblés en plusieurs points, les affrontements les plus violents ayant lieu à Qalandya, près de Ramallah, et à Hébron.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Cabinet de sécurité israélien a décidé le maintien des détecteurs de métaux installés en début de semaine aux entrées du Mont du Temple, à l'issue d'une réunion d'urgence, une mesure sécuritaire qui a provoqué la colère des Palestiniens.

Commentaires

(2)

Il n'y avait pas de détecteur quand ils ont massacré la famille Fogiel. Il n'y avait pas d'Israël quand ils ont massacré les juifs d'Hebron. Il n'y avant pas de sionisme quand leur prophète a égorgé 600 juifs.

Yes vient de promener ici pour nous provoquer !!? Il n'y avait pas d'Islam avant l'an 770 !

8Article précédentUn terroriste palestinien tue trois Israéliens pendant un dîner de Shabbat
8Article suivantMont du Temple: Israël pourrait retirer les détecteurs de métaux dimanche