Quantcast

Israël propose de former des opérateurs de drones pour l'armée du Ghana

L'ambassadeur d'Israël au Ghana Ami Mehl (à gauche) , le colonel Aviezer Segal (à droite), se sont rencontrés à Accra avec des officiers ghanéens le 26 juillet 2017
Page Facebook officielle de l'ambassade d'Israël au Ghana
Des responsables israéliens et ghanéens se sont rencontrés la semaine dernière à Accra

Israël va offrir sa participation à la formation de l'armée du Ghana à manipuler des drones, a rapporté la semaine dernière la Fédération des forces armées ghanéenne.

Le chef militaire du Ghana, le lieutenant-général Obed Boamah Akwa, a rencontré des hauts responsables israéliens à la base militaire principale à Accra pour améliorer la coopération militaire entre les deux pays.

Les véhicules aériens sans pilote seront utilisés par les forces spéciales de ce pays d'Afrique occidentale pour la surveillance tactique et à des fins antiterroristes.

L'ambassadeur d'Israël au Ghana, Ami Mehl, et le colonel israélien Aviezer Segal, auraient rencontré des officiers supérieurs ghanéen à la fin du mois de juillet pour s'entretenir des programmes.

Israël n'a pas encore commenté l'information, mais des photos sur la visite de M. Segal avec des officiers de police et militaires ont été publiées sur la page Facebook de l'ambassade israélienne au Ghana.

"Les discussions ont souligné la nécessité pour le Ghana et Israël de collaborer davantage sur les questions de défense et de sécurité intérieure", a communiqué l'ambassade.

M. Segal est employé dans la direction de la coopération internationale en matière de défense, connu sous le nom de Sibat, et participe à l'élargissement de la coopération d'Israël avec ses clients étrangers.

Cette fois-ci, il a visité le Ghana en tant qu'attaché militaire israélien dans les pays africains.

Dans le cadre de son service de réserve, il a été envoyé au Ghana pour assister à des réunions officielles.

Israël et le Ghana coopèrent sur un certain nombre de questions en matière de défense. Le Ghana participe à la force de la FINUL dans le sud du Liban et compte environ 870 soldats mobilisés, a déclaré en juin un rapport des Nations Unies.

De plus, un certain nombre d'entreprises de défense israéliennes opèrent au Ghana en exposant à l'armée leurs systèmes de surveillance et d'observation.

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël: un Palestinien de Gaza arrêté par l'armée après avoir passé la frontière
8Article suivantIsraël annonce son intention de fermer les bureaux d'Al-Jazeera (ministère)