Quantcast

USA: une délégation au Moyen-Orient pour renouveler les négociations de paix

Jason Greenblatt (L), the US President's envoy for Middle East peace, meets Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu in Jerusalem on June 20, 2017.
US Embassy in Tel Aviv
Trump s'est "personnellement engagé à parvenir à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens"

Une délégation américaine, incluant l'envoyé spécial du président américain, Jason Greenblatt, et le beau-fils de Donald Trump, Jared Kushner, doit se rendre au Moyen-Orient pour tenter de trouver "un chemin vers la tenue de pourparlers de paix substantiels entre Israéliens et Palestiniens"., a déclaré vendredi la Maison-Blanche dans un communiqué.

Un responsable de la Maison blanche a indiqué que l'adjointe à la sécurité nationale, Dina Powell, ferait aussi partie de la délégation durant ce déplacement dont on ignore les dates exactes mais qui devrait avoir lieu sous peu.

La délégation américaine devrait se rendre en Arabie saoudite, aux Emirats arabes unis, au Qatar, en Jordanie, en Egypte, en Israël et auprès de l'Autorité palestinienne.

Trump s'est "personnellement engagé à parvenir à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens", indique le communiqué, ajoutant que la récente crise au Mont du Temple a créé une occasion de "poursuivre les discussions et le processus de la paix qui ont débuté au début de son administration".

De violents affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes avaient éclaté à la porte des Lions - se trouvant à l'entrée de la vieille ville de Jérusalem - pour protester contre les mesures sécuritaires israéliennes imposées au Mont du Temple, après une attaque qui avait coûté la vie à deux policiers.

Le conseiller spécial et gendre du président américain, Jared Kushner, s'était déjà rendu en juin dernier en Israël pour une série de rencontres avec les dirigeants israéliens et palestiniens afin de poser les bases d'une relance des négociations de paix entre les deux parties.

OSAMA FALAH (PPO/AFP)

En outre, Jason Greenblatt et l'ambassadeur américain en Israël, David Friedman, avaient rencontré au début du mois de juillet à Jérusalem des hauts responsables palestiniens chargés des négociations de paix.

Cette rencontre était survenue un jour après que le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait appelé Greenblatt à annuler tout projet qui permettrait de faire avancer le processus de paix sur la base d'un accord bilatéral avec les Palestiniens.

"L'administration pense qu'afin de donner à chacun les meilleures chances d'atteindre l'accord ultime, il est crucial d'avoir des négociateurs qui sont proches du président, et c'est pour cela que Jared Kushner, haut conseiller, Greenblatt et Friedman font partie de cette équipe", avait alors indiqué un responsable à la Maison Blanche.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, les Etats-Unis redoublent d'efforts pour faire avancer les négociations "directes" entre Israéliens et Palestiniens, afin de parvenir à un accord de paix durable, incluant les pays arabes.

L'administration américaine aurait élaboré un plan en plusieurs étapes visant à servir de feuille de route pour la tenue de pourparlers entre les parties dans un futur proche.

Le président américain a par ailleurs évoqué, lors de son entretien avec Abbas en mai dernier, la création d'une Commission spéciale composée de cinq représentants de chacune des parties qui se rendraient à la Maison Blanche pour des consultations visant à relancer les négociations.

Commentaires

(0)
8Article précédent1er exercice conjoint d'Israël, de l'AP et de la Jordanie contre les incendies de forêt
8Article suivantL'armée israélienne arrête encore deux proches du terroriste de Halamish