Quantcast i24NEWS - Le président colombien remercie Israël pour sa contribution à la paix

Le président colombien remercie Israël pour sa contribution à la paix

Israeli prime minister Benjamin Netanyahu meeting with Colombia's president, Juan Manuel Santos on September 13 2017.
Avi Ohayon/GPO
Après l'accord de paix signé avec les Farc, Bogota a entamé un long processus de restructuration du pays

Le président colombien Juan Manuel Santos a remercié mercredi le Premier ministre Benyamin Netanyahou et l'Etat d'Israël pour ses efforts visant à promouvoir la paix dans son pays, soulignant notamment l'aide de Jérusalem dans le domaine du désamorçage des mines terrestres.

"Israël a été un ami et un allié de la Colombie et, récemment, il a été un grand allié dans l'établissement de la paix dans notre pays", a déclaré Santos. "Vous nous avez offert de l'aide dans plusieurs domaines, notamment cette aide très humanitaire, qui est l'élimination des mines antipersonnel".

En raison de la guerre civile qui a ravagé le pays pendant près de 50 ans, la Colombie a longtemps été le pays avec le deuxième plus grand nombre de mines terrestres, après l'Afghanistan.

En septembre 2016, l'Autorité nationale d'action contre les mines d'Israël, qui dépend du ministère de la Défense, a accueilli huit Colombiens pour un atelier de formation aux procédures de déminage.

"Nous voulons coopérer beaucoup plus avec Israël. Vous avez beaucoup de choses dont nous avons besoin, et nous avons beaucoup de choses dont vous avez besoin", a-t-il dit à Benyamin Netanyahou lors d'une conférence de presse commune.

Peu avant, les deux dirigeants ont signé un accord de coopération dans le domaine du tourisme au palais présidentiel de Narino.


Netanyahou appelle à "l'unité" en Colombie by i24news-fr

Netanyahou est arrivé mercredi à Bogota pour une rapide visite de trois heures, au cours de laquelle il a évoqué l'aide que l'Etat hébreu peut offrir à la Colombie dans ses efforts de reconstruction après 50 ans de guerre entre les autorités et les Farc, ont déclaré des responsables israéliens.

Un des pays d'Amérique latine les plus proches d'Israël

En novembre dernier, l'organisation marxiste Farc, qui a échoué à prendre le pouvoir par les armes, a signé la paix en novembre, après quatre années d'intenses négociations, pour mettre fin à un conflit qui a impliqué d'autres guérillas et des paramilitaires, faisant environ 7,5 millions de victimes, entre morts, disparus et déplacés.

Après l'accord de paix signé en novembre, le gouvernement de Santos qui a reçu le Prix Nobel de la paix en 2016 pour cette réconciliation, a créé un ministère entièrement consacré aux questions "post-conflit", en charge actuellement de près de 200 projets d'infrastructure.

Netanyahou a également annoncé la relance du Fonds d'innovation Colombie-Israël actuellement en sommeil.

John Vizcaino (AFP/File)

De son côté, Santos a promis de renforcer la coopération bilatérale, saluant la technologie israélienne.

"Votre pays, Israël, est un leader mondial en termes d'innovation", a-t-il déclaré à Netanyahou. "Nous aimons dire que les Colombiens sont nés innovateurs. Mais si nous apprenons de vous comment canaliser cette innovation en progrès, nous pourrons encore mieux faire", a-t-il ajouté.

Netanyahou a également abordé la menace du terrorisme islamique mondial, soulignant qu'elle avait "deux sources" : l'Etat islamique et l'Iran.

"L'Iran propage ses forces et ses activités terroristes partout, y compris en Amérique latine. Nous pensons que tous les pays devraient s'unir, tout comme Israël coopère avec les pays arabes, afin d'empêcher l'expansion de l'agression iranienne", a-t-il affirmé.

Sous la présidence de Santos, la Colombie est devenue l'un des pays d'Amérique latine les plus proches d'Israël. Elle est notamment un des rares pays à ne pas avoir voté pour l’accession de la Palestine au rang d’Etat observateur à l'ONU en 2012.

Quelques semaines avant ce vote, Santos avait déclaré que le monde devrait reconnaître Israël comme l'Etat du peuple juif.

Après sa rapide visite à Bogota, Netanyahou se rendra Mexique où il rencontrera le président Enrique Peña Nieto et participera à un événement dans un centre communautaire juif.

Il se rendra ensuite à New York, où il rencontrera le président américain Donald Trump lundi, avant de prononcer son traditionnel discours mardi devant l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le Premier ministre israélien est arrivé lundi en Argentine pour une visite de deux jours, devenant le premier dirigeant israélien à effectuer une visite officielle en Amérique latine.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(1)

ils ont l'air bien cons avec leurs petits drapeau

8Article précédent"Tout Israélien âgé de 18 ans doit faire l'armée" (Lieberman)
8Article suivantCrise du Golfe: l'émir du Qatar reçu à l'Elysée vendredi