Quantcast i24NEWS - Les missiles fournis par l'Iran au Hezbollah n'ont jamais été aussi précis

Les missiles fournis par l'Iran au Hezbollah n'ont jamais été aussi précis

Iranian missiles are displayed at a park in northern Tehran
Atta Kenare (AFP/File)
En cas de conflit, l'organisation terroriste pourrait lancer plus de mille projectiles par jour sur Israël

L'Iran œuvre actuellement pour fournir au groupe terroriste libanais Hezbollah des missiles plus précis en vue d’une prochaine guerre avec Israël, et qui pourraient avoir d'importantes conséquences sur le conflit israélo-arabe, a indiqué mercredi l'appareil militaire israélien.

L'armée estime que l'Iran compte également poursuivre ses efforts pour établir une présence en Syrie grâce à des groupes qui lui sont affiliés, et qui pourraient soutenir le Hezbollah, dans le cadre de l’ouverture d’un front syrien contre Israël.

Téhéran n'a envoyé que 1.500 "gardiens de la Révolution" en Syrie, mais Israël estime que l'Iran dispose de plus de 10.000 combattants au sein des milices chiites.

Hezbollah Press Office/AFP

Concernant les missiles iraniens, les militaires israéliens et leurs homologues américains sont arrivés à la conclusion que la vidéo d'un test de missile diffusée par Téhéran samedi datait en réalité d'il y a neuf mois.

L'Iran a annoncé avoir testé "avec succès" un nouveau missile d'une portée de 2.000 kilomètres. La télévision d'Etat a diffusé des images du lancement du missile Khoramshahr et d'autres prises depuis l'intérieur de l'appareil.

Lors de la présentation du missile pendant le défilé militaire marquant le déclenchement de la guerre par l'Irak contre l'Iran en 1980 vendredi, un responsable iranien avait indiqué qu'il serait "opérationnel dans un avenir proche".

Mais selon la chaîne américaine Fox News, deux responsables américains ont soutenu que la vidéo datait d'il y a sept mois, et montrait en réalité un missile tiré à la fin du mois de janvier, et qui avait explosé peu de temps après le décollage.

L'armée israélien a par ailleurs déclaré que l'Iran respecte l'accord nucléaire de 2015, mais pas nécessairement l'esprit de celui-ci, Téhéran faisant tout son possible pour se préparer au lendemain de l'accord qui prendra fin dans huit ans, et commencer à travailler sur le développement d'une arme atomique le plus rapidement possible.

IRIB TV/AFP

Par ailleurs, Tsahal estime qu'en cas de guerre avec le Hezbollah, le groupe terroriste, qui dispose actuellement d'environ 120.000 missiles et roquettes au Liban, pourrait lancer plus de mille projectiles par jour sur Israël.

L'Etat hébreu redoute que la précision des missiles fournis au Hezbollah par l'Iran permettent au groupe terroriste de viser des sites stratégiques en Israël.

Si l'armée et le ministère de la Défense ont investi des ressources importantes dans le domaine de la défense aérienne, des officiers ont déclaré à plusieurs reprises que les systèmes anti-missiles ne seraient pas en mesure d'arrêter tous les projectiles.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(11)

Raison de plus maintenant pour aller frapper, fort.

Il faut détruire le Liban et l'Iran ! Vite !!

c'est la merde.

Le Messie est à la porte. Israel ne peut survivre sans son arrivé.

C est ta tête qu il faut détruire plutôt

Il faudrait Moshé Dayan pour régler le problème de l' iran le cancer de l'humanité,

Bla blabla le Hezbollah savent très bien que israel EST plus fort qu'eus et que si il ose tirer un missile tt le Liban ou l'Iran serais raser par Israël

Lorsqu’on lit les commentaires de certains, on se demande s’ils ne sont pas aussi idiots que nos ennemis. Ou bien ils ne vivent pas en Israël ou ils n’ont pas d’enfants à l’armée. Le problème n’est pas de gagner une guerre, mais le coût humain d’une confrontation.

@cjo le vrai cancer du monde est israel, tous les conflits dans l histoire on trouve les hébreux. j'irai plus loin c'est un cancer et une belle gastro

Machiah Machiah ...

Machiah arrive .. La techouva est indispensable pour faire partie de l'équipe !

8Article précédentAnalyse: Quelles leçons tirer de l'attentat de Har Adar?
8Article suivantNetanyahou: "Il n'y aura plus de démantèlement d'implantations"