Quantcast i24NEWS - Israël: deux Arabes israéliens soupçonnés de préparer un attentat au Mont du temple arrêtés

Israël: deux Arabes israéliens soupçonnés de préparer un attentat au Mont du temple arrêtés

Israeli security forces stand guard in front of the Dome of the Rock in the Haram al-Sharif compound, known to Jews as the Temple Mount, in the old city of Jerusalem on July 27, 2017
AHMAD GHARABLI (AFP)
Les individus prévoyaient de commettre un attentat similaire à celui du 14 juillet

Les autorités israéliennes ont révélé jeudi avoir arrêté plus tôt ce mois trois Arabes israéliens soutenant le groupe terroriste Etat islamique (EI), dont deux soupçonnés d'avoir planifié un attentat au Mont du Temple à Jérusalem, similaire à la fusillade meurtrière du 14 juillet.

Said Gasub Mahmoud Jabarin, 26 ans, Faris Salah Mahmoud Mahajna, 24 ans, et un troisième individu de 16 ans dont le nom n’a pas été communiqué, tous les trois originaires du village arabe de Umm al-Fahm dans le nord d’Israël, ont été arrêtés le 17 septembre par l’Agence de sécurité israélienne (ISA), en coopération avec la police israélienne, selon un communiqué.

Une enquête de l’ISA a révélé que Said Jabarin et le mineur qui a été arrêté avec lui, planifiaient une fusillade au Mont du temple, poursuit la déclaration. Le troisième individu, Faris Mahajna, n’a pas été lié au complot terroriste, mais du matériel militaire dont un fusil semi-automatique "Carl Gustav", a été saisi à son domicile.

"L'attaque a été déjouée grâce au service de renseignements ISA qui a réussi à arrêter à temps les membres de cette cellule", a déclaré un haut responsable de l'agence, rappelant que les Israéliens soutenant l’EI sont considérés comme une "sérieuse menace".

D'après l'acte d’accusation, les suspects avaient évoqué la possibilité de rejoindre en Syrie les rangs de l'EI, mais auraient finalement décidé de planifier une attaque terroriste visant "du personnel de sécurité, et des civils non-musulmans" au détour d'un petit marché près du Mont du Temple à Jérusalem.

Les hommes prévoyaient de se tuer pendant l’attaque "afin de devenir des "martyrs"", cite l’acte d'accusation.

Le 14 juillet, deux policiers israéliens, Hail Stawi âgé de 30 ans et Kaamil Shanan âgé de 22 ans, ont été tués dans un attentat à l’arme à feu à la Porte des Lions à l’entrée du site du Mont du Temple (esplanade des mosquées pour les Musulmans).

Les trois terroristes auteurs de l’attentat étaient des Arabes israéliens originaires d'Umm al-Fahm.

Par ailleurs, deux frères Arabes israéliens, également originaires de Umm al-Fahm, ont été inculpés en août pour soutien à l’EI et contacts avec un "agent étranger" membre de l’organisation terroriste et possession illégale d'armes.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(2)

Ce sont des citoyens israéliens donc cela n'a rien à voir avec la lutte nationaliste Ils visaient des non-musulmans et ceci est un critère raciste. J'espère que les associations anti racistes dénonceront cette violence anti juive et anti chrétienne

C est d'après eux un lieu sacré pour les musulmans ?? On ne comprend plus pourquoi des attentats sur ce lieu qui est sacré ...ou alors ils veulent remettre les émeutes au goût du jour pour un autre antifada..voilà ..et c'est avec eux que' nous devons faire la paix ...

8Article précédentL'adhésion des Palestiniens à Interpol "va nuir à l'organisation" (Rivlin)
8Article suivantNetanyahou dément qu'Israël ait joué un rôle dans le référendum au Kurdistan