Quantcast i24NEWS - Ankara demande la levée de la suspension des visas américains

Ankara demande la levée de la suspension des visas américains

Guerre des visas entre les Etats-Unis et la Turquie
SAUL LOEB AFP/Archives
Cette guerre des visas est un nouveau point de discorde dans des relations de plus en plus troublées

Les autorités turques ont exhorté lundi les Etats-Unis à revenir sur leur décision prise la veille de suspendre la délivrance des visas dans leurs missions en Turquie, a rapporté l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Cette demande a été transmise lors d'une convocation lundi au ministère turc des Affaires étrangères du numéro 2 de l'ambassade américaine à Ankara Philip Kosnett, a indiqué Anadolu.

Les Etats-Unis et la Turquie ont réduit dimanche leurs services de délivrance de visas respectifs, alimentant une tension diplomatique encore accentuée par l'arrestation d'un employé turc à la mission américaine à Istanbul mercredi.

L'ambassade américaine à Ankara, qui a dégainé la première, a déclaré que le gouvernement américain avait été forcé à réévaluer "l'engagement" de la Turquie à l'égard de la sécurité des services et du personnel des missions diplomatiques, et ce à la lumière des "événements récents".

Au-delà de cette formulation sur des "événements récents", l'ambassade américaine n'a pas explicitement mentionné l'arrestation de son employé turc.

Celui-ci a été placé en détention provisoire par un tribunal d'Istanbul mercredi soir, accusé de liens avec le mouvement du prêcheur Fethullah Gulen, réfugié aux Etats-Unis, qu'Ankara estime impliqué dans le coup d'Etat raté de 2016 contre le président Recep Tayyip Erdogan.


Concrètement, les Etats-Unis ont "suspendu tous les services de visas pour les non-immigrants dans tous les bureaux diplomatiques américains en Turquie".

Les visas de non-immigrant sont délivrés à ceux qui se rendent aux Etats-Unis pour le tourisme, des traitements médicaux, les affaires, un travail temporaire ou des études. Les visas d'immigrant concernent ceux qui cherchent à vivre aux Etats-Unis de façon permanente.

Un communiqué de l'ambassade américaine déplore des fuites distillées "par des sources gouvernementales turques" dans la presse sur l'arrestation de l'employé, estimant que cela revenait "à lui faire un procès dans les médias et non pas devant un tribunal".

"Nous pensons que ces allégations sont sans fondement", a ajouté le texte.

Le porte-parole d'Erdogan, Ibrahim Kalin, avait défendu cette arrestation, affirmant "qu'il devait y avoir des preuves sérieuses" et pointant du doigt un appel téléphonique du consulat américain d'Istanbul à un suspect clé le soir du coup d'Etat, le 15 juillet 2016.

Cette dernière arrestation suit celle d'un employé turc du consulat américain à Adana (sud), arrêté en mars pour avoir soutenu le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

La région d'Adana abrite la base aérienne américaine d'Incirlik, où sont entreposés des dizaines de missiles nucléaires américains et qui sert de plaque tournante pour les opérations en Syrie.

Cette guerre des visas est un nouveau point de discorde dans les relations de plus en plus troublées entre Washington et Ankara.

Commentaires

(2)

Il faut dégager la Turquie de L otan !!!

et shorter la livre turque, et l'indice boursier turque. bonne affaire.

8Article précédentAmbassade US: des responsables israéliens déplorent la décision de Trump
8Article suivantCisjordanie: un Palestinien muni d'un engin explosif arrêté devant un tribunal