Quantcast i24NEWS - "Les Juifs US n'envoient pas leurs enfants se battre pour leur pays" (Hotovely sur i24NEWS)

"Les Juifs US n'envoient pas leurs enfants se battre pour leur pays" (Hotovely sur i24NEWS)

La vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely sur i24NEWS, le 22 novembre 2017
i24NEWS
Selon la vice-ministre israélienne, certains membres de la communauté juive US ne comprennent pas Israël

La vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a tancé mercredi la communauté juive américaine, estimant que certains de ses membres ne comprenaient pas Israël parce que leurs enfants ne faisaient pas l'armée.

"La plupart des Juifs américains ne comprennent pas Israël parce qu'ils n'ont jamais envoyé leurs enfants se battre pour leur pays et n'ont jamais été attaqués par des roquettes, et je pense que cela fait partie de ce que vit Israël quotidiennement", a noté la responsable israélienne sur i24NEWS.

"Beaucoup de Juifs américains n'ont pas d'enfants servant dans l'armée, chez les Marines, qui vont en Afghanistan ou en Irak. La plupart d'entre eux ont des vies assez commodes", a-t-elle affirmé.

Pourtant, selon certaines estimations, près de 200.000 Juifs américains vivent en Israël, dont de nombreux jeunes gens qui servent dans leur armée.

Mme Hotovely a souligné l'écart grandissant, selon elle, entre l'État hébreu et la plus importante communauté juive au monde, reprochant notamment aux Juifs américains qui réprimandent Israël de "ne pas comprendre les complexités de la région".

Interrogé sur les raisons pour lesquelles les Juifs américains ne se sentiraient pas connectés à Israël, la vice-ministre a répondu qu'ils étaient peut-être "trop jeunes pour se souvenir de ce que c'est que d'être une personne juive sans État juif."

La vice-ministre, qui est une des pontes du Likoud (droite) a par ailleurs juré qu'elle accepterait même un gouvernement de gauche à Jérusalem si la plupart des Juifs aspiraient à vivre en Israël.

Hotovely a également évoqué la crise du Mur des Lamentations, estimant que les Juifs américains utilisaient la situation à des fins politiques.

Les Juifs américains, dont la majorité est issue des courants réformistes et libéraux du judaïsme, ont récemment protesté auprès gouvernement du Premier ministre Benyamin Netanyahou après la décision des autorités de suspendre la création d'un espace de prière égalitaire au Mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem.

Mme Hotovely a défendu la décision du gouvernement, prise il y a quelques mois, notant qu'"un espace de prière égalitaire existe déjà dans un endroit juste au sud de la place principale."

MENAHEM KAHANA (AFP)

"Cet espace est vide la plupart du temps, non pas parce que (les libéraux et les réformés) sont hostiles à l'accord, mais parce que ces gens ne sont pas intéressés à se rendre au Kotel (terme qui désigne le Mur des Lamentations)", a-t-elle lancé.

La décision du gouvernement de suspendre la création d'un espace de prière mixte au Mur des Lamentations est intervenue après les lourdes pressions exercées par les partis ultra-orthodoxes, alors que le gouvernement s'était engagé auprès des mouvements juifs libéraux en Israël et aux Etats-Unis à établir cet espace.

Plusieurs organisations comme le Mouvement israélien pour le judaïsme progressiste ou les Femmes du Mur des Lamentations ont longtemps demandé l'établissement d'un espace de prière mixte - et non-orthodoxe - au Mur occidental, où il est actuellement interdit aux femmes de prier avec la Torah ou de prendre part à certaines cérémonies religieuses.

Commentaires

(2)

Pour une sous ministre des affaires étrangères, elle devrait aller prendre des cours de diplomatie.

Elle a tout a fait raison! Les attaques contre elle sont infondées

8Article précédentDeux peines de prison a vie pour un Palestinien ayant tué un soldat israélien
8Article suivantNetanyahou aurait évoqué avec Macron une possible opération d'Israël en Syrie