Quantcast i24NEWS - Israël: "aucune roquette n'a été tirée depuis le Sinaï la nuit dernière" (armée)

Israël: "aucune roquette n'a été tirée depuis le Sinaï la nuit dernière" (armée)

Vue de la frontière entre l'Egypte et Israël, dans la péninsule du Sinaï
Menahem Kahana (AFP/Archives)
La sirène a retenti à cinq reprises dans la nuit de lundi à mardi, bien qu'aucune explosion n'ait été entendue

L'armée israélienne a affirmé qu'aucune roquette n'avait été tirée la nuit dernière depuis la péninsule du Sinaï en Egypte sur son territoire, après avoir enquêté sur le déclenchement de la sirène d'alerte à plusieurs reprises dans le sud du pays.

Tsahal soupçonne un dysfonctionnement du système d'alarme, qui s'est déclenché à cinq reprises entre 01h45 et juste après 5h du matin dans la région d'Eshkol, qui se trouve à la lisière de la bande de Gaza et du Sinaï.

Aucune explosion n'a été entendue, et l'armée n'avait trouvé aucun site d'impact de missile.

"Aucun missile n'a été entendu ou retrouvé. Compte tenu de la similitude entre les lancements et leur nature exceptionnelle, il est possible qu'il y ait eu un dysfonctionnement", a déclaré l'armée dans un communiqué.

Twitter

Les terroristes du Sinaï affiliés à l'État islamique mènent parfois des attaques contre Israël, bien qu'ils soient principalement concentrés sur la lutte contre les forces égyptiennes dans le cadre d'une insurrection islamiste.

Le Caire a redoublé d'efforts pour sévir contre les djihadistes depuis l'attaque contre une mosquée le mois dernier qui a fait plus de 300 morts. Israël aurait offert une aide limitée aux autorités égyptiennes dans la lutte contre l'insurrection.

Les tensions se sont également récemment intensifiées avec la bande de Gaza.

Jeudi, le Djihad islamique a lancé une douzaine d'obus de mortier sur un poste militaire israéliens au nord-est de la bande de Gaza, ne faisant pas de blessés, mais des dégâts matériels.

Israël a riposté en bombardant six positions terroristes à Gaza, quatre appartenant au Djihad islamique et deux au Hamas, qui contrôle toujours l'enclave côtière.

Dimanche, l'armée a déclaré la région entourant la bande de Gaza "zone militaire fermée" à la lumière d'activités suspectes dans la région.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa décision de Trump sur l'ambassade américaine en Israël reportée (Maison Blanche)
8Article suivantJérusalem: Erdogan évoque une possible "rupture diplomatique" avec Israël